Musée de la Grande Guerre de Meaux
Musée de la Grande Guerre de Meaux

Marielle Paul exposée au Musée Joseph Déchelette

Musée Joseph Déchelette
Jusqu'au 12 octobre 2021

Marielle Paul est la grande invitée du Musée Déchelette à Roanne pour une exposition qui retrace 30 années de création. Dès notre arrivée, un sentiment nous interpelle, celui d’un bain de couleur, une plongée dans un univers pétillant, presque naïf. Des fleurs, des arbres, des vagues, des rochers… Une nature omniprésente, magnifiquement sereine et stylisée à l’extrême pour ne garder que la forme et la couleur, toujours en harmonie. Derrière cette apparente naïveté, se cachent des images beaucoup plus complexes qu’elles n’y paraissent. Ni figuratives ni abstraites, elles nous amènent à nous questionner : À partir de quand ou de quoi reconnaît-on un soleil, une feuille, un paysage ? Apercevons-nous ici un coucher de soleil sur l’eau ou des ronds jaunes reliés par des arabesques ? Ce que l’on prenait pour des rochers bleus ne serait-il pas finalement un enchevêtrement de lacs ou de nuages ? La démarche de l’artiste impose de prendre du recul, s’éloigner d’un pas, pour voir se composer sous nos yeux une forêt émergeant des volutes, des cercles et autres aplats de couleurs. L’ensemble s’orchestre ici sur trois étages d’exposition, nous permettant de découvrir ses premières œuvres aux côtés des toutes dernières créations, laissant progressivement entrer la couleur dans son univers, s’affranchissant du motif pour libérer son geste, invitant le spectateur à dépasser la forme pour interpréter des images qui nous semblent toujours familières. Sa palette se charge de couleurs éclatantes, passant de teintes naturelles à des tonalités explosives, électriques, jouant sur l’opacité et les transparences. L’artiste invente un vocabulaire rassurant, puisant dans l’imagerie des icones universelles, dans le langage des formes, laissant des respirations de blanc pour que la couleur s’exprime pleinement. Les peintures de Marielle Paul nous évoquent tour à tour les estampes d’Hokusai, les paysages de Matisse, les jeux de formes d’un Kandinsky ou d’un Miro, l’expressionnisme de Munch. Une musicalité émane de ses tableaux, mêlant l’élégance d’une partition de Debussy au rythme rock d’une mélodie de The Cure. Rien n’est lisse dans son travail, sauf peut-être la touche de son pinceau sur le papier. Ici l’artiste se joue des opposés, le bleu nuit répond au rouge ardent, les formes généreuses dialoguent avec les maigres lignes, jouant sur les contrastes autant que sur les complémentaires, en privilégiant la surprise et l’harmonie. Peut-être comprenons-nous désormais mieux l’intitulé poétique de l’exposition : « Il brillait 2 lunes dans le ciel ». Marielle Paul a réussi, elle illumine de ses chefs-d’œuvre le sublime Musée Déchelette.

  • Marielle Paul, Paysage et cactus
  • Marielle Paul, Les vagues
  • Marielle Paul, Mont et merveilles
  • Photo de Marielle Paul par Marine Tric

 

4

Le Musée Joseph Déchelette confie cet été ses espaces à deux « Sisyphe(s) heureux », Marielle Paul et Régis Perray. Les deux artistes confirmés, aux créations diamétralement opposées, partagent l’amour du geste, parfois répétitif, et le goût de l’effort constant. Ils ont d’ailleurs chacun construit, au fil des années, un univers singulier, infiniment personnel, qu’ils cultivent depuis leurs débuts. En prenant possession des lieux, les deux artistes contemporains renversent joyeusement l’ordre établi : l’artiste plasticienne investit les trois étages de l’aile d’exposition de l’institution tandis que le touche-à-tout nantais repense intégralement l’organisation du musée. À la manière d’un artiste en résidence, Régis Perray s’empare des lieux qui deviennent alors pour lui un véritable terrain de jeu : l’artiste déconstruit puis reconstruit la composition du musée. Tout comme Sisyphe, Régis Perray répète inlassablement la même mécanique, mais porté par une joie indéfectible : prendre possession des moindres espaces du musée, réinventer l’expérience muséographique du visiteur en recomposant les accrochages, en donnant un second souffle aux réserves, en réactivant des installations du passé, en somme, en faisant du musée un véritable chantier de fouilles. Cette parenthèse estivale offerte par le musée Déchelette, constitue une entrée originale dans leurs mondes artistiques, une immersion totale dans les univers de ces adeptes de l’abstraction formelle et de la déconstruction. Marielle Paul et Régis Perray sont les maîtres d’un art qu’ils façonnent, tout en subjectivité. Ils échappent ainsi au châtiment de Sisyphe, irrémédiablement associé à une forme de souffrance, trouvant le bonheur dans l’accomplissement de cette tâche.

Nous avons eu la chance de visiter l'exposition pour vous : 

  • Vue de l'exposition La pause des Sisyphe(s) heureux, Musée Déchelette
  • Vue de l'exposition La pause des Sisyphe(s) heureux, Musée Déchelette
  • Vue de l'exposition La pause des Sisyphe(s) heureux, Musée Déchelette
  • Vue de l'exposition La pause des Sisyphe(s) heureux, Musée Déchelette
  • Vue de l'exposition La pause des Sisyphe(s) heureux, Musée Déchelette
  • Vue de l'exposition La pause des Sisyphe(s) heureux, Musée Déchelette
  • Vue de l'exposition La pause des Sisyphe(s) heureux, Musée Déchelette
  • Vue de l'exposition La pause des Sisyphe(s) heureux, Musée Déchelette
  • Vue de l'exposition La pause des Sisyphe(s) heureux, Musée Déchelette
  • Vue de l'exposition La pause des Sisyphe(s) heureux, Musée Déchelette
  • Vue de l'exposition La pause des Sisyphe(s) heureux, Musée Déchelette
  • Vue de l'exposition La pause des Sisyphe(s) heureux, Musée Déchelette
  • Vue de l'exposition La pause des Sisyphe(s) heureux, Musée Déchelette
  • Vue de l'exposition La pause des Sisyphe(s) heureux, Musée Déchelette
  • Vue de l'exposition La pause des Sisyphe(s) heureux, Musée Déchelette
  • Vue de l'exposition La pause des Sisyphe(s) heureux, Musée Déchelette
  • Vue de l'exposition La pause des Sisyphe(s) heureux, Musée Déchelette
  • Vue de l'exposition La pause des Sisyphe(s) heureux, Musée Déchelette
  • Vue de l'exposition La pause des Sisyphe(s) heureux, Musée Déchelette
  • Vue de l'exposition La pause des Sisyphe(s) heureux, Musée Déchelette
  • Vue de l'exposition La pause des Sisyphe(s) heureux, Musée Déchelette
  • Vue de l'exposition La pause des Sisyphe(s) heureux, Musée Déchelette
  • Vue de l'exposition La pause des Sisyphe(s) heureux, Musée Déchelette
  • Vue de l'exposition La pause des Sisyphe(s) heureux, Musée Déchelette
  • Vue de l'exposition La pause des Sisyphe(s) heureux, Musée Déchelette
  • Vue de l'exposition La pause des Sisyphe(s) heureux, Musée Déchelette
  • Vue de l'exposition La pause des Sisyphe(s) heureux, Musée Déchelette

 

27

A la loupe :

Mont et merveilles - Marielle Paul

  • Marielle Paul, Mont et merveilles

 

1

Depuis 30 ans, Marielle Paul explore la nature instable et ambiguë des formes. L’artiste poursuit un travail autour de la gouache dont la nature aqueuse se plie parfaitement à ses ondoyantes compositions colorées. Ces paysages mentaux, que la plasticienne surnomme affectueusement « ces petites bombes colorées », se construisent tous autour d’aplats de couleurs éclatants, de motifs unis juxtaposés et de lignes entrelacées… Abstrait pour certains, narratif pour d’autres, comme ici avec cette boule de feu rouge orangé perchée au sommet d’une montagne acérée qui s’érige dans le ciel. Une invitation poétique à regarder autrement.

Focus sur...

  • Vue du musée Joseph Déchelette
  • Vue du musée Joseph Déchelette

 

2

Fondé en 1844, le musée, qui balaie plus de 3000 ans d’Histoire, abrite d’importantes collections, nous menant des antiquités égyptiennes aux toiles bariolées des peintres fauves en passant par une exceptionnelle collection de céramiques du XVIe siècle à nos jours. Le musée, situé au cœur de Roanne dans un somptueux hôtel particulier du XVIIIe siècle, a hérité du nom de son illustre propriétaire, Joseph Déchelette (1862-1914), précurseur de l’archéologie scientifique européenne.

Réserver ici

MUSÉE JOSEPH DÉCHELETTE
Du 30 juin au 12 octobre 2021
22 rue Anatole France,
42300 Roanne


Vous aimerez aussi…

Vue du Musée du Président Jacques Chirac (2)
  • En famille

L'art et la diplomatie au Musée du Président Jacques Chirac

Musée du Président Jacques Chirac
Collections permanentes

Le musée Jacques Chirac de Corrèze abrite de nombreux trésors venus des quatre coins du Monde mêlant ainsi diplomatie, arts et cultures multiples.

Filili Viridi, le Jardin des plantes, Le Voyage à Nantes 2020, Jean Jullien L'Arroseur© Ville de Nantes _ Jean-Félix Fayolles
  • Contemporain

Embarquez pour un voyage au cœur de Nantes

Voyage à Nantes
Du 3 juillet au 26 septembre 2021

Pour la 10ème année consécutive pour le Voyage à Nantes nous embarque dans un parcours initiatique au cours duquel vous découvrirez de grands artistes de la scène de l'art contemporain.

© Arts in the City
  • Vidéo
  • Contemporain

 Régis Perray, le Sisyphe heureux exposé au Musée Déchelette

Musée Déchelette
Jusqu'au 12 octobre 2021

Le Musée Joseph Déchelette confie cet été ses espaces à deux « Sisyphe(s) heureux », Marielle Paul et Régis Perray. Les deux artistes confirmés, aux créations diamétralement opposées, partagent l’amour du geste, parfois répétitif, et le goût de l’effort constant.

© Arts in the City
  • Vidéo
  • Ethnique

 Voyagez au-delà du rêve australien au sein des Musées d'Art et d'Histoire du Havre

Abbaye de Graville, Hôtel Dubocage de Bléville et la Maison de l'Armateur
Jusqu’au 7 novembre 2021

Voici la promesse faite par les Musées d’Art et d’Histoire du Havre : découvrir la richesse naturelle et séculaire de cette terre située aux confins du monde. Les trois sites, Abbaye de Graville, l'Hôtel Dubocage de Bléville et la Maison de l'Armateur, mettent ainsi à l’honneur la culture Aborigène, ses techniques et ses traditions dans une riche programmation à travers la ville, pensée comme autant d’escales vers cet autre lointain rivage.


Musée de la Grande Guerre de Meaux