Ceci n'est pas l'œuvre d'un humain

  • Tableau de Congo
  • Tableau de Congo

 

2

Auteur de plus de 400 tableaux et classé dans le genre des « impressionnistes abstraits », ce peintre décèdera de la tuberculose comme tout bon artiste maudit. Il fut l'un des plus prolifiques de son temps, Pablo Picasso en personne aurait accroché l'une de ses toiles dans son studio, et certaines de ses œuvres se sont envolées pour plusieurs dizaines de milliers de dollars depuis les années 2000... Alors, vous l'avez ?

Congo, le Picasso des singes ! Il doit son talent à Desmond Morris, zoologiste et peintre surréaliste anglais, qui a consacré sa vie à démontrer qu’un chimpanzé pouvait apprendre à peindre. Congo a peint plus de 400 œuvres entre 1956 à 1959, faisant de lui l'artiste le plus prolifique de son temps. Desmond Morris a organisé, dans cet intervalle de trois ans, plusieurs sessions de peinture encadrées avec le singe, qui se montrait de plus en plus coopératif. «Congo devenait obnubilé par ses séances régulières de peinture. Si j’essayais de l’arrêter avant qu’il ait fini une toile, il se mettait à hurler. Si j’essayais de le pousser à continuer à peindre alors qu’il considérait avoir terminé, il refusait sans concession», raconte le scientifique. Selon lui, ce chimpanzé était le plus illuminé des primates avec lesquels il a coopérés dans le cadre de ces travaux visant à démontrer que l’on pouvait apprendre à un singe à peindre. «Les autres n’étaient pas capables de contrôler aussi bien le crayon ou de créer des motifs comme il le faisait», assure le scientifique.

  • Congo au travail
  • Congo au travail

 

2

Dans le passé, les plus grands peintres ont acquis quelques tableaux de Congo. Ce sont Pablo Picasso, Joan Miro et Salvador Dalí. Un talent qu'ils ont reconnu dès ses premières armes, et qui s'est affiné avec le temps. Après des motifs très simples, dont celui en éventail classique (un geste que les singes font lorsqu’ils étalent des feuilles pour faire leur nid), le singe Congo a commencé à affiner ses lignes. Il essayait de nouvelles idées, de nouveaux motifs. Et bientôt il éprouvait le désir d’organiser des modèles visuels. Le singe peintre était né. Malheureusement, il mourra en 1964, à seulement dix ans, des suites d’une tuberculose.

Le saviez-vous ?

Une étude surprenante d'un économiste britannique montre que si les indices boursier étaient constitués de manière aléatoire par des chimpanzés, leurs performances seraient meilleures que celles des indices pondérés par capitalisation.