Ceci n'est pas l'œuvre d'un artiste

C'est si beau qu'on ne sait comment l'appréhender. On l'épluche des yeux pour s'imprégner de chaque variation, chaque nuance, on cherche un sens comme on le ferait avec une œuvre d'art. On dirait définitivement un chef-d'œuvre de maître... 

Silence, l'art pousse ! L’eucalyptus arc-en-ciel figure parmi les arbres les plus beaux et les plus insolites de la planète. Son écorce se décline en une grande palette de couleurs. Mais quelle est l’origine de cette splendeur ?

Cet arbre, qui pousse au mieux dans les régions tropicales humides - Philippines, Nouvelle Guinée, Indonésie, Hawaï, Polynésie française - peut atteindre 75 m de haut. Par processus de régénération, son écorce se détache en lambeaux longs et fins : les lambeaux plus anciens tombent pour laisser apparaître les plus jeunes. Ce processus s’accompagne d’une évolution de la couleur apparente des diverses parties de l’écorce au cours du temps : initialement vert pâle, elle devient vert foncé, puis bleu, violet, orange et enfin brun. Comme les lambeaux tombent progressivement et dans le désordre, le résultat offre un patchwork de couleur unique dans la nature. Mais pourquoi tant de couleurs ?

  • Eucalyptus Deglupta
  • Eucalyptus Deglupta

 

2

C'est une question qui n'a pas été encore totalement explorée. La couleur verte initiale est due aux chlorophylles comme chez tous les végétaux verts ; là-dessus, aucun doute. Les couleurs brun-rouge et brun proviendraient de tanins. Ces derniers ont des teintes ocre, jaune, brun, peu intenses mais qui peuvent d’accentuer par oxydation au contact de l’air. Pour le bleu, le violet et le orange, une analyse chimique est encore nécessaire pour déterminer leur origine exacte... Comme quoi, Dame Nature ne nous a pas livré tous ses secrets !