Musée des Impressionnismes Giverny
Musée des Impressionnismes Giverny

Le Palais de Tokyo présente sa nouvelle exposition : Ubuntu

Palais de Tokyo
Jusqu'au 20 février 2022

  • Grada Kilomba, PORTRAY I
  • Grada Kilomba, Illusions Vol. III, Antigone, 2019, photogramme
  • Grada Kilomba, Illusions Vol. III, Antigone, 2019, photogramme
  • Grada Kilomba, Illusions Vol. III, Antigone, 2019, photogramme
  • Grada Kilomba, A World of Illusions, 2019, vidéo couleur, son, dimensions variables
  • Grada Kilomba, A World of Illusions, 2019, vidéo couleur, son, dimensions variables
  • Frances Goodman, Endless Hours, 2020
  • Frances Goodman, Silver Lining, 2020,
  • Joël Andrianomearisoa, Dancing With the Angels, 2021
  • Joël Andrianomearisoa, Dancing With the Angels, 2021
  • Michael Armitage, Exorcism, 2017
  • Nolan Oswald Dennis, No compensation is possible (working diagram), 2018
  • Lungiswa Gqunta, Rolling Mountains Dream, 2020
  • Kudzanai-Violet Hwami, Atom Painting #2, 2021
  • Kudzanai-Violet Hwami, Atom Painting #1, 2021
  • Richard Kennedy, Prophetess 3, 2020
  • Turiya Magadlela, Mashadi would say it goes on and on and on…, de la série Four Five, 2019
  • Turiya Magadlela, Mashadi would say it goes on and on and on…, de la série Four Five, 2019
  • Daniel Otero Torres, Si no bailas conmigo, no hago parte de tu revolución, 2021
  • Dominique White, a haunting, a wake of sorts, 2019,
  • Dominique White, Fugitive of the State(less), 2019
  • Dominique White, Flag of Nowhere (2017)
  • Turiya Magadlela, en collaboration avec Mandlenkosi Nyembezi, Sithanda Ubuhlungu intoko igazi nenzondo (humans respond to pain and pleasure that), 2017
  • Serge Alain Nitegeka, Adapt-Mode I, 2013
  • Serge Alain Nitegeka, Tunnel IX, 2014
  • Jonathas de Andrade, Suar a Camisa [Working up a Sweat], 2014
  • Jonathas de Andrade, Suar a Camisa [Working up a Sweat], 2014, collection de 120 t-shirts négociés avec des ouvriers, supports en bois, dimensions variables
  • Michael Armitage, #mydressmychoice, 2015
  • Michael Armitage, Untitled, 2017
  • Michael Armitage, Wait, 2015
  • Turiya Magadlela, Mashadi would say it goes on and on and on…, de la série Four Five, 2019
  • Sabelo Mlangeni, After dance, Sodiq, 2019, série The Royal House of Allure
  • Sabelo Mlangeni, Prayer for Truth I. Icon Matheu, Chef Anthony, James Brown and Tonnex, 2019

 

33

Au-delà du rêve
Ubuntu : nom masculin issu des langues bantoues du sud de l’Afrique désignant un espace encore infréquenté de nos imaginaires et de nos connaissances. Complexe à traduire dans les langues occidentales, l’Ubuntu conjugue diverses notions d’humanité et de collectif, d’hospitalité et de compassion. Démocratisée par Nelson Mandela, cette pensée philosophique symbolisant le lien naturel entre tous les Hommes est aujourd’hui réinvestie par des intellectuels et artistes qui n’hésitent plus à intégrer cette réflexion au cœur de leurs travaux. Le Palais de Tokyo invite ainsi une vingtaine d’artistes originaires des quatre coins du monde – du Kenya au Brésil, de la Colombie au Ghana – dont les œuvres, construites sur des valeurs communes d’échanges, de partage et de découverte, résonnent avec la philosophie nguni. Tournés vers la construction d’un monde meilleur, leurs travaux soulèvent par extension divers combats. Ainsi, si l’artiste portugaise Grada Kilomba interroge la place de l’Autre dans une société gangrénée par le racisme dans son installation vidéo A World of Illusions, la sud-africaine Frances Goodman préfère se jouer des codes de beauté actuels et égratigner l’image qu’on se fait de la féminité en élaborant d’extravagantes sculptures colorées réalisées à partir d’attributs féminins contemporains – faux-ongles, faux-cils, strass et paillettes…

 



Musée des Impressionnismes Giverny