Pigcasso, un artiste pas comme les autres

Il y a quelques jours, un cochon peintre, astucieusement nommé Pigcasso, a battu un nouveau record, en vendant l’une de ses œuvres pour près de 25 000 euros.

Astucieux jeu de mot entre le nom du peintre espagnol et le mot pig, qui signifie cochon en anglais, ce jeune porcin de 200kg n’a pas été baptisé par hasard. L’animal est en effet doté d’un nom très particulier, puisque, muni d’un pinceau qu’il tient dans sa gueule, il réalise des toiles complexes, et souvent abstraites. Des peintures au style peu académique, qu’il met plusieurs semaines à créer grâce à des mouvements de va-et-vient de la tête.

Cet artiste peu copain a pourtant échappé à un destin funeste alors qu’il n’était qu’un jeune porcelet, puisqu’il a à l’époque été sauvé de l’abattoir par une artiste sud-africaine, avec laquelle il est par la suite devenu… copain comme cochon ! La jeune femme avait sûrement eu du nez (ou de la truffe), puisque son compagnon à la queue en tire-bouchon lui rapporte aujourd’hui une jolie somme. L’un des tableaux de l’animal s’est vendu pour pas moins de 20 000 livres, soit environ 23 500 euros. Pigcasso devient alors l’artiste animal le plus cher au monde, détrônant un jeune chimpanzé prénommé Congo, qui avait vendu l’une de ses œuvres pour 17 000 euros en 2005. On espère simplement que l’acquéreur, un jeune allemand, ne le payera pas en monnaie de singe !