Musée de la Vie romantique
Musée de la Vie romantique

Art Basel succède à la Fiac, le monde de l’art dans tous ses états

Les dés sont jetés, le Grand Palais n’accueillera plus la Fiac, mais le géant international des foires d’art contemporain, Art Basel, basé à Bâle, qui s’est déjà imposé à Hong Kong et à Miam.

 C’est une véritable révolution dans le monde de l’art. Après 47 ans d’existence, la Fiac vient d’être rejetée par la Ville Lumière, qui s’est tournée vers un autre incontournable du même genre. La foire, créée et financée par un groupe Suisse, vient de signer un contrat de 7 ans, imposant encore un peu plus son statut d’incontournable. Une décision qui fait suite à un appel à projet lancé par la capitale française en décembre 2022.
Et aussitôt dit, aussitôt fait, puisqu’Art Basel a déjà annoncé les dates de la première édition, en affirmant sa volonté de « proposer une semaine vibrante, qui viendra confirmer la place de capitale culturelle qu’occupe Paris sur la scène mondiale ».  L’événement se déroulera en octobre, au sein du prestigieux Grand Palais, et promet d’être un pied de nez à son prédécesseur, qui ne se relèvera sans doute pas de cette tragédie.
Une décision qui a provoqué un véritable branle-bas de combat dans le monde de l’art français. Face à cet événement, réputé très sélectif, les plus petites galeries et les artistes craignent d’être évincées au profit de plus grosses institutions, notamment à cause des tarifs prohibitifs pratiqués par la foire suisse.
Derrière cela se cache une volonté du Grand Palais de s’adapter à l’évolution du marché de l’art, mais également d’aspirer à un rayonnement mondial, tout en préservant la spécificité de cet événement symbolique. 

À la suite de cela, le Grand Palais a également annoncé confier l’organisation d’une foire de photographie internationale aux soins de la filiale RX France. Cette dernière restera cependant entre les mains de Paris Photo qui supervisera le tout.

https://twitter.com/ArtBasel/status/1486312087454367746?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1486312087454367746%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.20min.ch%2Ffr%2Fstory%2Fapres-hong-kong-et-miami-art-basel-sexporte-a-paris-178735348905

 


Vous aimerez aussi…

vase-qianong
  • Actu
  • Classique

Un vase de l’époque Qianlong vendu pour 1,7 millions d’euros était gardé… dans une cuisine !

Le 18 mai, un vase en porcelaine de la cour de l’empereur Qianlong a été vendu par Dreweatts à 1,7 millions d’euros. Une enchère exceptionnelle, alors que son propriétaire le gardait dans sa cuisine.

Pieter_Bruegel-paysage-hiver
  • Actu
  • Classique

Un tableau de Brueghel le Jeune retrouvé dans un appartement dijonnais vendu 600 000 euros aux enchères

Dimanche 15 mai, animation exceptionnelle dans une salle de vente dijonnaise : un tableau de Pieter Brueghel le Jeune, retrouvé par hasard lors d’un inventaire immobilier, a été vendu 600 000 euros.

-172264
  • Actu
  • Insolite

Une œuvre d'art monumentale à Paris faite à partir de... tickets de métro !

Tout Paris le sait, 2022 rime avec la fin des tickets de métro en carton. Mais plutôt que s’en débarrasser, Île-de-France Mobilités nous propose de les recycler pour en faire une œuvre d’art monumentale et collaborative, dévoilée le 20 mai prochain à la Gare Saint-Lazare.

Egon Schiele, Leopold Czihaczek au piano, 1907
  • Actu
  • Incontournable

Un tableau d'Egon Schiele redécouvert et bientôt transformé en NFT ?

Perdue depuis des décennies, on n’aurait jamais pensé la retrouver un jour. Une peinture de jeunesse signée Egon Schiele, maître de l’expressionnisme autrichien, vient tout juste de refaire surface. Et pour financer sa restauration, elle est en passe d’endosser le statut de nouvel NFT.


Musée de la Vie romantique