Domaine de Chaumont-sur-Loire
Domaine de Chaumont-sur-Loire

Exposition Rosa Bonheur, le musée d'Orsay retrace le parcours d'une peintre animalière devenue icône féministe

Musée d'Orsay
Du 18 octobre 2022 au 15 janvier 2023

  • Rosa Bonheur, Labourage nivernais, dit aussi Le sombrage, 1849
  • Rosa Bonheur, Sept études de têtes de chiens courant et un chien courant vu de dos, entre 1822 et 1899
  • Rosa Bonheur, Chat sauvage, 1850
  • Rosa Bonheur, La Mare aux fées à Fontainebleau, 1860
  • Rosa Bonheur, L'aigle blessé, vers 1870
  • Rosa Bonheur, Deux lapins, 1840
  • Rosa Bonheur, Troupeau traversant une rivière, entre 1867 et 1873
  • George Achille-Fould, Rosa Bonheur dans son atelier, 1893

 

8

Comment une artiste aussi adulée de son vivant a-t-elle pu tomber dans l’oubli si peu de temps après sa mort... avant de renaître de ses cendres à l’aube du second millénaire ? Si Rosa Bonheur fut saluée au cours de sa brillante carrière pour son immense talent, comptant alors parmi ses admirateurs des figures aussi variées que la reine Victoria, le poète Victor Hugo ou le chasseur de bisons Buffalo Bill, force est de constater que l’artiste s’est davantage aujourd’hui fait un nom dans la culture queer et féministe, passant dans l’inconscient collectif de peintre animalière à ambassadrice involontaire de la communauté gay. Un destin hors du commun qui méritait bien qu’on s’y attarde plus sérieusement. À l’occasion du bicentenaire de sa naissance, le musée d’Orsay orchestre une rétrospective événement, croisant l’évolution de sa peinture avec le contexte historique et les problématiques spécifiques liées à chaque période de sa vie. Il faut dire que l’héritage culturel et artistique de Rosa Bonheur est une énigme à lui tout seul. Située à contre-courant de ses contemporains, cette lectrice de Walter Scott déjoua tout au long de sa vie les stéréotypes féminins auxquels elle était confrontée, transgressant les règles à une époque pourtant très soucieuse des conventions. Sans que son nom soit associé au scandale, l’artiste est parvenue à renverser les codes liés aux traditions dans l’Histoire de l’art en plaçant le monde animal au cœur de son art. En présentant ses plus grands travaux, mais aussi des œuvres méconnues à l’image de ses peintures sur galets ou ses sculptures de marrons, le musée brosse le portrait d’une âme militante, acclamée pour son travail au point d’en faire la première femme à avoir obtenu le rang d’Officier de la Légion d’Honneur des mains de l’impératrice Eugénie, et qui prouva surtout au monde entier que « le génie n’a pas de sexe ».

  • Édouard-Louis Dubufe, Portrait de Rosa Bonheur, 1857

 

1

Le saviez-vous ?
Adolescente, Rosa Bonheur se fait la promesse de ne jamais se marier afin de rester coûte que coûte indépendante. Émancipée, l’artiste peintre cultive dès lors une certaine image, osant couper ses cheveux courts, fumer en privé cigarettes et havanes, et porter le pantalon pour courir les abattoirs. Une violation des bonnes mœurs pour laquelle Rosa devra, toute sa vie durant, demander un « permis de travestissement », renouvelable tous les six mois auprès de la préfecture de Paris.

 


Vous aimerez aussi…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
  • Ethnique
  • Découverte

Exposition Black Indians de la Nouvelle-Orléans au musée du quai Branly

Musée du quai Branly - Jacques Chirac
Du 4 octobre 2022 au 15 janvier 2023

Partez à la découverte d’un nouveau monde, celui des Black Indians de La Nouvelle-Orléans ! Dans sa nouvelle exposition, le musée du quai Branly vous entraîne dans les fêtes chargées de symboles des communautés afro-américaines.

Exposition Boris Mikhaïlov, Maison européenne de la Photographie, © Boris Mikhailov, VG Bild-Kunst, Bonn. Courtesy Galerie Suzanne Tarasiève, Paris
  • Photo
  • Incontournable

Rétrospective de l'œuvre du photographe ukrainien Boris Mikhaïlov en images, avec l'exposition éponyme à la Maison européenne de la Photographie

Maison Européenne de la Photographie
Jusqu'au 15 janvier 2023

La Maison européenne de la Photographie accorde à Boris Mikhaïlov, artiste important d’Europe de l’Est et père d'une œuvre photographique florissante un récit rétrospectif.

Exposition Sam Szafran Obessions d'un peintre, Musée de l'Orangerie © Collection particulière Photo Lala Joubert © ADAGP, PARIS 2021
  • Incontournable
  • Dessin

Exposition Sam Szafran au musée de l'Orangerie, retour sur l'obsession d'un peintre

Musée de l'Orangerie
Jusqu'au 16 janvier 2023

Le musée de l'Orangerie nous embarque dans l'univers poético-onirique de Sam Szafran, peintre obsessionnel disparu il y a 3 ans.

exposition opera gallery Manolo Valdes_Constructivismo como Pretexto II
  • Gratuit
  • Sculpture

Exposition Manolo Valdés à Opera Gallery, la sculpture dans toute sa sublime pureté

Opera Gallery
Jusqu'au 13 octobre 2022

L'Opera Gallery dédie sa dernière exposition aux toutes dernières créations de Manolo Valdés.


Domaine de Chaumont-sur-Loire