La Femme Qui Danse : Marie-Claude Pietragalla de retour au Théâtre de la Madeleine

Théâtre de la Madeleine
Du 15 octobre au 4 décembre 2022

Après plus de 3 mois de triomphe au théâtre de la Madeleine en 2021 et en France, Marie-Claude Pietragalla est de retour à Paris pour célébrer plus de 40 ans sur scène, elle a multiplié les expériences chorégraphiques, les influences et les esthétiques. De danseuse Étoile de l’opéra de Paris à chorégraphe de sa propre compagnie le Théâtre du Corps, cette artiste singulière a choisie de vivre la danse comme un art total.

Elle danse. Voilà maintenant 40 ans que la danseuse étoile Marie-Claude Pietragalla incarne des personnages romanesques, plie son corps avec discipline et répète inlassablement les mêmes gestes pour devenir l'instrument des plus grands chorégraphes. Un anniversaire que l'interprète de Kitri célèbre cet hiver sur scène au théâtre de la Madeleine. Un spectacle dans lequel la danseuse récite, au rythme de ses mouvements, les textes qu'elle a écrits ces quatre dernières années, et qui lui ont insufflé l'envie de monter cette œuvre complexe. Un autoportrait chorégraphié, hypnotique, chargé d'une énergie vitale, célébration magistrale de la beauté universelle du geste parfait. Ce voyage visuel et sensoriel nous emmène au cœur de la pensée intime de la directrice du Théâtre des corps dans un monologue sensible, physique et cérébral.

Celle qui se se définit comme « un animal dansant, un être incarné et désincarné évoluant au gré d'un rythme intérieur, d'un souffle musical et d'une conscience éclairée », se dévoile ici comme jamais auparavant. Durant plus d'une heure, dans une scénographie résolument moderne orchestrée par son compagnon le danseur Julien Derouault, l'artiste se raconte, avec une certaine distance, passant du premier choc d'un ballet vu enfant avec ses parents, une œuvre de Maurice Béjart, à son ascension au sein du Ballet de l'Opéra de Paris. Pietra révèle aussi l’indicible de son métier et de son art, dans lequel l'innocence n'a pas sa place, et est tour à tour guide et témoin, muse et créatrice, actrice et danseuse. Un spectacle ponctué d'anecdotes en tout genre, de ses amitiés sincères à ses collaborations avec les plus grands de son temps à commencer par le redoutable Rudolf Noureev. L'interprète d'Odile, Carmen et Giselle rend également un vibrant hommage à son mentor et ami Patrick Dupond, disparu plus tôt cette année. Une parenthèse hors du temps, d'une grâce et d'une poésie absolue dans laquelle Pietra danse en mémoire de cette autre étoile, éteinte avant l'heure. Le spectacle se termine sur une ovation de plusieurs minutes et un échange avec le public pour celle qui, même en ayant conquis sur la pointe des pieds les scènes du monde entier, ne cessera jamais de danser.

Dans ce seul en scène, Pietra révèle l’indicible de son métier et de son art. Elle est tour à tour guide et témoin, muse et créatrice, actrice et danseuse. Elle entame un travail d’introspection inédit pour faire ressurgir des visages, des rencontres, des « moments » de danse.

L’oralité dans l’art chorégraphique est essentielle pour Marie-Claude Pietragalla ; elle souhaite dans ce travail conjuguer témoignage oral et mémoire du corps. Elle est l’auteure ici de textes inédits qui éclairent sur sa pensée, son ressenti, son expérience et ses sources d’inspiration. Se définissant comme une femme qui danse, Pietra nous dévoile en confidence ce qui constitue un parcours de vie.

THÉÂTRE DE LA MADELEINE - 75008
du 15 octobre au 4 décembre
Le vendredi et samedi à 19h, dimanche à 14h30 - De 24 à 76 €

Réservez ici