L'unique tableau des Beatles vendu aux enchères

 

4

"Nous sommes plus populaires que Jésus", disait John Lennon en 1966. Les Beatles ne se sont pas contentés d'être le groupe ayant vendu le plus de disques au monde et de marquer l'histoire de la musique. Les quatre de Liverpool ont aussi peint une unique peinture qui a fait beaucoup parler d'elle récemment.

Dans une époque où l'art se fait souvent nostalgique, la Beatlemania bat aujourd'hui son plein. La valeur de chaque objet créé par le groupe ou leur ayant appartenu ne cesse d'augmenter. La vente de ce 1er février 2024 en est témoin : estimée entre 400 000 et 600 000€, le tableau mis en vente par la maison Christie's s'est vendu plus du double : 1 744 000€. Pourtant, elle ne s'était vendue "seulement" qu'à 155 250 dollars à New-York en 2012.

La peinture abstraite colorée à l’acrylique et à l’aquarelle sur papier, a été réalisée par le groupe dans leur chambre d'hôtel, durant leur tournée japonaise de 1966. L'œuvre est remarquable, d'autant plus parce qu'on y devine l'individualité de chaque membre du groupe. Chaque Beatle a en effet peint un coin du tableau, le signant au centre : on reconnaît par exemple les petites caricatures de Ringo Starr.

Pourquoi peindre un unique tableau ? Leur arrivée à Tokyo le 29 juin 1966 s'est faite dans une ambiance frénétique. Compte tenu de l’excitation des fans, et surtout de menaces de la part de nationalistes nippons, mécontents du fait qu’un groupe de rock occidental joue dans des zones considérées comme spirituelles pour les arts martiaux. Les Fabulous Four se sont donc retrouvés confinés presque toute leur tournée de cinq jours, et ont décidé de peindre pour passer le temps. Ils ont utilisé le matériel artistique qui leur avait été offert (pinceaux en bois, aquarelles, huiles, et feuilles de papier d'art japonais), et on créé cette oeuvre sur deux nuits à l'Hôtel Hilton de Tokyo, processus documenté par le photographe Robert Whitaker. Images of a woman fut alors immédiatement achetée par le président du Fan Club japonais des Beatles, Tetsusaburo Shimoyama, avant d'être vendue dans les années 1990 à une galerie d'Osaka pour la modeste somme de 191 000 dollars, soit presque dix fois moins que son prix d'achat aujourd'hui. Preuve, s'il en faut, que la Beatlemania a encore de beaux jours devant elle.

Le groupe des années 60 avait déjà fait parler de lui il y a quelques mois, après avoir été "ressuscité" par l'intelligence artificielle et sorti une nouvelle chanson avec la voix de John Lennon.


Vous aimerez aussi…

Mehdi-Kerkouche-pour-le-musée-du-Louvre
  • Actu
  • Découverte

Des visites sportives matinales au Musée du Louvre !

Du 24 avril au 4 mai puis du 22 au 31 mai 2024, le musée du Louvre vous propose de faire votre meilleure séance de sport au beau milieu des œuvres d'art

unnamed (1)
  • Actu
  • Gratuit

La Gaîté Lyrique enflamme gratuitement nos dimanches soirs

Avec les Sunday Syndrom, la Gaîté Lyrique enflamme gratuitement nos dimanches soirs avec une musique électronique hyper-qualitative !

Colors Festival - Champigny sur Marne10
  • Contemporain
  • En famille

Nos images du Colors Festival à Champigny sur Marne, l'expo de Street art immersive

Colors Festival
Jusqu'au 2 juin 2024

Découvrez nos images de l'exposition de Street-art immersive, signée David Baranes qui investit une maison entière à Champigny sur Marne.

Ilona, 20 ans, citoyenne soutenant Riposte Alimentaire
  • Actu
  • Scandale

Le Printemps de Claude Monet aspergé de soupe

"Que vont peindre nos futurs artistes ?" demandent deux militantes écologiques, après une nouvelle attaque à la soupe sur le Printemps de Monet ce 10 février.