Une Soirée aux 2000 Chandelles hors du temps au Château de Vaux-le-Vicomte

Château de Vaux-le-Vicomte
Du 1er juin au 28 septembre 2024

 

5

Chaque samedi, du 1er juin au 28 septembre 2024, le Château de Vaux-le-Vicomte ouvre ses portes pour une expérience exceptionnelle, plongeant les visiteurs dans une atmosphère enchanteresse. Depuis 1980, le château est pionnier dans l'organisation de visites nocturnes illuminées par la douce lueur des bougies, offrant ainsi une immersion hors du commun.

Dès 17h30, les visiteurs sont conviés à une visite du château, baigné dans une lumière tamisée qui souligne la beauté architecturale de l'œuvre de Le Vau et la richesse artistique des peintures de Le Brun. Mais c'est à la tombée de la nuit que l'expérience devient véritablement magique : les 33 hectares de jardins à la française conçus par Le Nôtre s'illuminent, sublimés par plus de 2000 chandelles. Une invitation à retrouver, le temps d'une soirée, la splendeur et l'émerveillement de la célèbre fête du 17 août 1661.

Au programme de cette soirée féérique, des jeux d'eau dans les bassins jusqu’à 20h30, la visite libre des jardins et du château, et également une projection immersive dans le Grand Salon, où la peinture monumentale de Charles Le Brun, Le Palais du Soleil, prend vie sous nos yeux émerveillés.

Mais le point d'orgue de la soirée reste sans aucun doute le feu d'artifice d'or et d'argent, un spectacle grandiose inspiré par la célèbre lettre écrite par Jean de La Fontaine à son ami Maucroix, relatant la fête du 17 août 1661. Guidés par la voix envoûtante de l'acteur français André Dussollier, les visiteurs sont transportés 360 ans en arrière, pour revivre l'éclat et la magnificence de cette soirée d'exception. Le feu d'artifice, véritable apothéose de la soirée, est tiré à 23h, laissant dans le ciel une pluie scintillante de lumière et de magie.

 

2

Pour les plus romantiques, un dîner romantique et un bar à Champagne sont proposés dans l’enceinte du domaine.

Un voyage inoubliable au cœur de l'histoire et de la splendeur de la France.

 

CHATEAU DE VAUX-LE-VICOMTE
Tous les samedis du 1er juin au 28 septembre 2024
De 17h30 à 21h30 (dernier accès aux guichets)
Château de Vaux-le-Vicomte - 77950 Maincy
Plein tarif (incluant Château & Jardins) : 22€
Tarif réduit (enfants de 6 à 17 ans, étudiants, demandeur d’emploi) incluant Château & Jardins : 17,50€
Tarif Jardins uniquement : 16€
Gratuit pour les moins de 6 ans
Plus d'informations

 

 

 

 


Vous aimerez aussi…

Musée d'art et d'histoire de Cognac, FI, Marguerite de Valois faisant la lecture de l’Heptaméron Olivié Léon © Collections du Musée d’Angoulême -photo Vincent Lagardère, alienor(dot)org
  • Classique
  • En famille

Exposition François Ier au Musée d'art et d'Histoire de Cognac

Maison du Négociant - Musée d'art et d'histoire de Cognac
Du 7 juin au 1er décembre 2024

Découvrez l’histoire de Cognac à travers son glorieux passé royal avec cette exposition majeure consacrée à François Ier, labellisée d’intérêt national au Musée d'art et d'histoire de Cognac.

Musée Mandet, Double Paradiso, MatteoCibic© Damian GriffithHR
  • Contemporain
  • Insolite

Exposition Double Paradisio par Matteo Cibic au Musée Mandet de Riom

Musée Mandet de Riom
Du 15 juin 2024 au 23 février 2025

Entre rêves et désirs, laissez-vous surprendre par l’univers ludique et surprenant de Matteo Cibic avec son exposition Double Paradisio au Musée Mandet de Riom.

Maison des arts, intelligence des Fleurs, Marcella Barcelo, Nuestras raices, 2023, © courtesy CMS collection © Grégory Copitet
  • Découverte
  • Gratuit

Exposition l'Intelligence des fleurs à la Maison des Arts

Jusqu'au 13 juillet 2024
Maison des Arts d'Antony - parc Bourdeau

Intelligente et symbolique, c’est sous ce prisme que la Maison des Arts d’Antony nous propose d’envisager les fleurs avec sa nouvelle exposition.

De Jongh_Portrait-de-femme_Angers
  • Classique
  • Mode

L'étoffe des flamands, l'exposition qui mêle mode et peinture au Musée des Beaux-Arts d'Angers

Musée des Beaux-Arts d'Angers
Jusqu’au 22 septembre 2024

Franz Pourbus et Johannes Vermeer victimes de la mode ? L'exposition L’étoffe des flamands, au Musée des Beaux-Arts d'Angers, est loin d'affirmer le contraire !