Exposition Les Travailleurs de la Mer de Victor Hugo à la Maison Vacquerie

Maison Vacquerie - Musée Victor Hugo
Jusqu'au 29 septembre 2024

 

6

Dans l'atmosphère feutrée de la Maison Vacquerie - Musée Victor Hugo s’ouvrent les coulisses de l’écriture du célèbre roman Les Travailleurs de la mer. Exilé depuis plus d'une décennie sur l'île anglo-normande de Guernesey, Hugo trouve dans ce « rocher d’hospitalité et de liberté » une source inépuisable d'inspiration. C'est à cet environnement singulier, battu par les flots et nourri de légendes maritimes, que l'écrivain dédie son roman en 1866. Au travers de manuscrits originaux annotés, de croquis, dessins et gravures signés de sa main, l’exposition nous plonge dans l’intimité créative de Victor Hugo, le suivant à chaque étape de son processus de création, depuis les premières ébauches jusqu'à l'aboutissement d'une œuvre monumentale qui marquera l’histoire de la littérature. Ses paysages tourmentés de l'île, ses falaises abruptes et ses eaux tumultueuses capturés avec une intensité saisissante par son trait vif et ses lavis embrumés trouvent leur écho dans ses écrits minutieux et poétiques, transformant ce décor naturel en un protagoniste à part entière. Des articles de journaux, des critiques littéraires et des correspondances d'époque retracent ici l'accueil réservé à cette œuvre novatrice, profondément ancrée dans son temps, plaçant au cœur de l’intrigue la Durande, premier bateau à vapeur dans la Manche. Entre amour et tragédie, nous suivons la quête du jeune Gilliatt, ce marin solitaire et romantique, qui sacrifiera son amour face aux éléments déchaînés, comme une métaphore poignante de la fragilité du destin humain contre les forces implacables de la nature. Une odyssée bouleversante, en ces lieux où jadis, le poète perdit sa très chère Léopoldine dans les eaux de la Seine.

Pour aller plus loin…

La Maison Vacquerie-Musée Victor Hugo, nichée au cœur du paisible village de Villequier, est un lieu où le temps semble s'être figé, préservant l'âme et l'histoire de deux familles tragiquement liées. La double évocation des familles Hugo et Vacquerie résonne comme un hommage poignant au drame survenu le 4 septembre 1843, lorsque Léopoldine Hugo et Charles Vacquerie périrent noyés dans la Seine, non loin de la maison. Ce tragique événement scelle à jamais le destin des deux familles, unies dans la douleur et la mémoire, leurs sépultures reposant ensemble au cimetière de Villequier, rejointes plus tard par Adèle, épouse de Victor Hugo, et leur fille cadette, également prénommée Adèle.
Chaque pièce de cette maison-musée nous livre une part de l'héritage littéraire et humain de Victor Hugo. Au rez-de-chaussée, le salon est dédié à Auguste Vacquerie, ami fidèle et collaborateur de Hugo. Journaliste et écrivain, Vacquerie était un esprit laïque et républicain, dont la carrière est illustrée par divers objets et œuvres, tels que le buste en bronze de Jules Dalou et le portrait peint par Pierre-Paul Léon Glaize. La salle du billard, avec son ambiance feutrée, a conservé son caractère du XIXe siècle, propice aux discussions animées et aux jeux qui rythmaient la vie de la maison. Aujourd'hui, elle accueille des expositions temporaires et des événements culturels, perpétuant ainsi l'esprit vivant et convivial de la maison.

 

3

À l'étage, la chambre rose évoque l'univers de l'enfance et le regard attendri de Victor Hugo sur ses petits-enfants, nous transportant dans l'intimité familiale de l'écrivain. Les portraits de famille, les souvenirs et les objets personnels enrichissent cette atmosphère douce et nostalgique. La chambre rouge, sombre et rococo, semble tout droit sortie d'un roman gothique, évoquant Adèle Foucher, épouse de Victor Hugo. Sculptures et tableaux dépeignent une femme d'âge mûr, rappelant les multiples séjours de Mme Hugo chez les Vacquerie, souvent accompagnée de ses enfants. Non loin de là, le Bow-window, quant à lui, est un hommage à Juliette Drouet, l'infatigable compagne et muse de Victor Hugo, qui partagea ses voyages et ses exils, sacrifiant sa carrière théâtrale à son amour pour le poète.
La chambre claire et la chambre bleue sont des sanctuaires dédiés à Léopoldine Hugo et Charles Vacquerie, retraçant leur vie, leur mariage, et le drame de leur noyade à travers des lettres, des articles de presse et des objets personnels. La reconstitution de leur chambre au Havre, fidèle grâce à une aquarelle de Louis Boulanger, offre une émouvante plongée dans leur intimité perdue.
Un lieu de mémoire, mais aussi un espace vivant où le passé et le présent se rencontrent, où l'histoire personnelle des familles Hugo et Vacquerie se mêle à l'histoire littéraire et politique de la France du XIXe siècle, nous livrant une part de l'âme de Victor Hugo, un reflet de sa passion, de ses combats et de son humanité.

Plus d'informations

MAISON VACQUERIE - MUSÉE VICTOR HUGO
Jusqu’au 29 septembre 2024
Quai Victor Hugo, 76490 Rives-en-Seine


Vous aimerez aussi…

illuminations le réveil du volcan, VOLCAN DE LEMPTÉGY (6)
  • Numérique
  • Insolite

Le Réveil du Volcan de Lemptégy : le spectacle nocturne

Volcan de Lemptégy
Du 9 juillet au 28 août 2024

Avez-vous déjà rêvé de voir un volcan illuminé par des lueurs mystiques ? Le Réveil du Volcan au Volcan de Lemptégy vous offre cette aventure enchanteresse.

© Cyrille Beudot
  • Découverte
  • En famille

 Regalia, le spectacle estival à la Cathédrale de Reims

Cathédrale de Reims
Jusqu'au 29 septembre 2024

À Reims, le spectacle Regalia invite les spectateurs à une immersion totale au cœur de l'histoire de France, jusqu’au dimanche 29 septembre 2024.

exposition germaine richier, friche de l'escaletteGermaine Richier, L'Eau, 1953-1954 © photos C. Baraja E. Touchaleaume - Archives Galerie 54 & Friche de l'Escalette
  • Sculpture
  • Incontournable

Exposition Germaine Richier à la Friche de l'Escalette

Friche de l'Escalette
Du 1er juillet au 1er septembre 2024

Les silhouettes monumentales de Germaine Richier s'imprègnent du doux parfum de la Provence pour une éblouissante exposition à la Friche de l'Escalette !

Exposition robert doisneau, Villa Tamaris, 2024 (4)
  • Photo
  • Incontournable

L'exposition Un certain Robert Doisneau, à la Villa Tamaris

La Villa Tamaris
Jusqu’au 22 septembre 2024

Cet été, l'incontournable Robert Doisneau et ses clichés envahissent la Villa Tamaris au cours d'une exposition intimiste où le banal rencontre le sublime.