Al Musiqa

Philharmonie de Paris
Du 6 avril au 19 août 2018

Du 6 avril 2018 au 19 août 2018 -
Philharmonie de Paris // 

  • Affiche de cinéma égyptien, Cinémathèque Française
  • Affiche de cinéma égyptien, Cinémathèque Française
  • Affiche de cinéma égyptien, Cinémathèque Française
  • Affiche de cinéma égyptien, Cinémathèque Française
  • Affiche de cinéma égyptien, Cinémathèque Française
  • Affiche de cinéma égyptien, Cinémathèque Française
  • Icons of the Nile, 1991-2010, Pigments et texte imprimé à la main sur carton ondulé
  • Chant Avedissian, El Tarab
  • Farid El Atrache, Icons of the Nile, 1991-2010, Pigments et texte imprimé à la main sur carton ondulé
  • Pauline Beugnies, Génération Tahrir
  • Pauline Beugnies, Génération Tahrir, Lines of rupture
  • INFINITY SOUND, Maïmouna Guerresi, 2009, resin mirror
  • La dernière danse du Arifa, Au coeur du rituel Stambali de Tunisie
  • Les Marocains
  • Les Marocains
  • Mixology, mounir fatmi, 2010, France.
  • Mixology, mounir fatmi, 2010, France
  • Mystic Dance 1, Najia Mehdaji, impression.
  • Mystic Dance 2, Najia Mehdaji, impression.
  • Mystic Dance 3, Najia Mehdaji, impression.
  • Mystic Dance 4, Najia Mehdaji, impression.
  • Natacha Atlas, Cairo, 2000
  • Natacha sleeping, Cairo, 2000
  • Oud conçu par Georges Nahat, 1931, Syrie, Damas
  • The Narcicyst (Yassin 'Narcy' Alsalman)
  • visuel al musiqa

 

Destination musique

C’est un voyage musical que propose ici la Philharmonie de Paris. La préposition « Al » signifie en arabe : de, vers, à destination de... Il s’agit donc d’une initiation, initiation non pas à la musique arabe mais bien aux musiques arabes, aussi plurielles que différentes. D’un pays à l’autre, d’une région de ce pays à l’autre, d’une ethnie qui la pratique à l’autre, de la langue qui y est chantée à l’autre, les musiques arabes sont riches de nuances et de poésie. La Philharmonie s’applique à étendre cette découverte en oubliant aucun de ses protagonistes : le « monde arabe » est tout de même constitué de 22 pays, du Maghreb à l’Andalousie en passant par la péninsule arabique, représentant autant de tonalités différentes.  L’exposition est enrichie de modules ludiques qui sauront vous faire découvrir la pluralité des instruments utilisés comme l’oud, la derbouka ou encore le qanoun en les touchant et les faisant vibrer à votre guise. Conçue comme une vaste exploration de formes musicales à la fois traditionnelles, contemporaines, mystiques, profanes et populaires, l’exposition saisit tous les tournants auxquels fait face le monde arabe d’aujourd’hui, qui, même après ses révolutions, reste très attaché à ses traditions. On évoque donc ici aussi bien des divas comme Oum Katlthoum que la scène rap ou électro du moment ou encore la période préislamique.

Clou du spectacle : l’immersion est totale grâce une véritable Kheïma (une tente traditionnelle) à côté de laquelle un curieux tapis magique vous attend…   Une exposition qui, en somme, fait appel à presque tous vos sens pour vous transporter dans l’univers riche et complexe qu’est la musique arabe.

It is a journey among the different kinds of arabic musics. The exhibition displays some arabic music instruments and a magic carpet that will surprise you for sure…