fbpx
Arts in the City YouTube
Arts in the City YouTube

Les surprises de la FIAC 2017

Cette année encore, la FIAC étonne, choque, provoque. Découvrez avec nous les oeuvres les plus attendues du salon, entre artistes à l’âme d’enfant et créateurs engagés.

LES INSOLITES

Sara McKillop, FIAC 2017, expo in the city

SARA MACKILLOP
L’artiste anglaise diplômée du Royal College of Art réinvente les fournitures scolaires et autres accessoires dérisoires du quotidien. Elle sublime les catalogues, feuilletés et vite oubliés pour en faire des sculptures minimalistes et presque grotesques. Sous ses mains, cahiers à spirales, papiers cartonnés et stylos deviennent des outils pour sculpter et créer du mouvement, comme des constructions étranges qui rappellent nos heures passées dans les salles de classe. Une oeuvre humoristique qui étonne par sa simplicité et nous interroge sur la notion d’art.

 

Stefan Tcherepnin, FIAC 2017, expo in the city

 

STEFAN TCHEREPNIN
Les sculptures de cet artiste américain ne peuvent que faire apparaître un sourire sur nos lèvres. On entre dans un monde enfantin, peuplé de créatures colorées ressemblant fortement au Cookie Monster de l’émission américaine Sesame Street, cette marionnette vorace, vouant un culte aux biscuits. Invitées à la FIAC, elles semblent surgir des oeuvres du sculpteur, à la recherche d’une gourmandise. La marionnette devient alors une oeuvre d’art colossale. Aurez-vous peur de ce nouveau monstre de l’art contemporain ou rirez-vous aux larmes face à ces étonnantes sculptures ?

 

 

 

LES OEUVRES ENGAGÉES

Corita Kent, FIAC 2017, expo in the city

CORITA KENT
Les créations artistiques de l’artiste prônent le respect mutuel et l’amour de son prochain. Corita Kent se bat dès les années 1960 aux côtés du courant de la contre culture aux États-Unis, un mouvement idéologique s’opposant aux inégalités sociales, au racisme et à la guerre du Vietnam. Une décision difficile à prendre pour la créatrice, puisqu’elle est une soeur catholique. Une belle leçon d’humanité à découvrir à la FIAC.

 

RE35

 

WANG DU
Artiste chinois engagé, Wang Du n’expose pas ses créations dans le but de se faire des amis. Emprisonné durant neuf mois en Chine pour ses oeuvres, il se réfugie en France, et continue sa bataille inlassable contre les journalistes, afin de dénoncer « l’absence de réalité » dans les médias. Observez ces personnages, figés, arborant un sourire feint, immortalisés dans une posture artificielle… Ils semblent en effet au centre d’une mise en scène niant le réel.

 

Andrea Bowers, FIAC 2017, expo in the city

ANDREA BOWERS
L’Américaine n’a pas la langue dans sa poche, et ses créations divisent les critiques aux États-Unis. Très politisée, l’artiste utilise ses créations pour dénoncer les injustices qui la révulsent, et toutes sont passées au crible : le viol, le sexisme, le racisme, le port d’arme, ou encore l’homophobie. Ses travaux plus récents explorent la perte de liberté et d’ouverture d’esprit face à la politique et à la cupidité. Ses messages sont clairs, criants, créés pour causer un impact indélébile dont la FIAC risque de se souvenir…

 

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

Wang Du, Médecine interne, 2016 // Prix : 160 000 € (Galerie Laurent Godin, Paris)

Acheter à la FIAC selon votre profil

Investisseur, hédoniste, passionné, influenceur, érudit ou altruiste, le collectionneur d’art contemporain acquiert des œuvres bien différentes selon qu’il privilégie ou non certains critères : coup…

Nicolas de Staël, Arbres et maisons (paysage), 1953 - Applicat-Prazan, Paris - FIAC 2017

Les œuvres les plus chères de la FIAC

Comme chaque année, la FIAC met en lumière les futurs grands noms de l’art contemporain, et consacre les plus grands artistes, modernes comme contemporains. Nous vous dévoilons les chefs-d'œuvre de…

Salvage Art - Et après Ce que deviennent les oeuvres de la FIAC 2017 - Les oeuvres zombies

Ce que deviennent les œuvres de la FIAC [4/4]

Si la plupart des œuvres d’art contemporain trouvent une famille d’accueil à l’issue de la FIAC - exposées sur les cimaises d’une fondation prestigieuse ou sur les murs d’un particulier ou encore…

Moataz Nasr, Vacanze Romane, 2013

Ce que deviennent les œuvres de la FIAC [3/4]

Si la plupart des œuvres d’art contemporain trouvent une famille d’accueil à l’issue de la FIAC - exposées sur les cimaises d’une fondation prestigieuse ou sur les murs d’un particulier ou encore…


Arts in the City YouTube