Le musée Guggenheim plie face aux défenseurs des animaux

Trois œuvres, impliquant des animaux vivants, retirées d'une exposition au musée Guggenheim de New York

Il aura fallu 700 000 signatures et le soutien de l'association américaine de défense des droits des animaux PETA pour faire plier le musée Guggenheim de New York. Celui-ci vient d’annoncer publiquement le retrait de trois œuvres de l’exposition "Art and China after 1989 : Theater of the World", sous la pression des militants pour le droit des animaux et face à de nombreuses menaces de violence émises par des internautes atterrés par la mise en scène d’animaux vivants.

Il faut dire que l’exposition sur la Chine moderne, qui débutera le 6 octobre prochain, fait appel à une véritable animalerie, notamment avec son œuvre centrale « Theater of the World ». Cette construction octogonale est habitée de centaines de reptiles et d'insectes que les visiteurs allaient pouvoir regarder évoluer pendant trois mois dans leur écosystème symbolique. L’idée est de laisser la nature agir et d'observer le destin des faibles et des forts sans intervention humaine extérieure. La seconde œuvre qui a fait polémique jusqu’à être retirée de l’exposition est une vidéo intitulée "Dogs That Cannot Touch Each Other" ou "Chiens qui ne peuvent pas se toucher". Le film montre deux pitbulls placés sur un tapis roulant, attachés par une corde au cou qui tentent de s'attaquer mais ne peuvent pas à se toucher. La dernière œuvre jugée indésirable et choquante par des défenseurs de la cause animale, est une vidéo de cochons en plein acte sexuel, projetée devant les spectateurs.
Le Musée Guggenheim regrette d’être contraint de retirer ces œuvres de son exposition et a déclaré "Bien que ces œuvres aient été montrées dans des musées en Asie, en Europe et aux Etats-Unis, le Guggenheim regrette que des menaces de violence explicites et répétées aient rendu sa décision nécessaire" avant de rajouter "La liberté d'expression a toujours été et restera une valeur essentielle du Guggenheim."


Vous aimerez aussi…

Photo : © I. Anneix et H. Combal-Weiss

L’envers du décor : un week-end contemporain gratuit au Palais de la Porte Dorée

Palais de la Porte Dorée
Du 31 janvier au 2 février 2020

L’envers du décor débarque une troisième fois au Palais de Porte Dorée ! Pour ceux qui n’en ont jamais entendu parler, L’envers du décor est un événement créatif réunissant une palette de jeunes artistes contemporain.

©Jean-Phillipe Delhomme Instagram
  • Actu
  • Dessin

Impensable ! Un artiste en résidence Instagram au Musée d'Orsay

Musée d'Orsay
Année 2020

Le dessinateur Jean-Philippe Delhomme publiera chaque lundi, à 17h, sur le compte Instagram du Musée d'Orsay, un dessin mettant en situation des artistes que le Musée expose.

©AFP / SIA KAMBOU

Côte d’Ivoire : l’art protège la forêt !

Le parc national Banco ça vous dis quelque chose ? Une forêt tropicale d’environ 3.500 hectares au cœur d’Abidjan en Côte d’ivoire. Une étendue de nature de plus en plus menacée par la déforestation, une cause commune à de nombreuses forêts qui a l’heure actuelle devient un problème considérable pour notre planète.

AFP/Archives / STEPHANE DE SAKUTIN

Une vente record pour un tableau de Gauguin !

Une toile tahitienne de Gauguin vendue aux enchères pour 9,5 millions d’euros ! Oui oui, vous avez bien entendu 9,5 millions d’euros.