AIX-EN-PROVENCE // Tal Coat

Du 18 novembre 2017 au 11 mars 2018 -
Musée Granet // 

  • La Tal Coat, Femme au manchon, 1936
  • Tal Coat, Nature morte (pommes et poires), 1944
  • Tal Coat, Troupeaux, 1959

 

La liberté farouche de peindre

Le Musée Granet présente « La liberté farouche de peindre », une ambitieuse rétrospective des œuvres de Pierre Tal Coat à l’échelle de sa vie. Quel lieu plus approprié pour ce faire que la ville d’Aix-en-Provence, où l’artiste a définitivement abandonné la peinture figurative au profit d’une abstraction toute en poésie ? Il faut dire que Tal Coat est l’un de ces artistes-caméléons qui ont su passer avec un génie égal d’un style à l’autre, déboussolant et charmant la critique tout à la fois. Tal Coat a touché au cubisme, à l’abstraction tachiste mais nous a aussi légué aussi de saisissants portraits figuratifs qui évoquent tout à la fois Marc Chagall et Bernard Buffet. Tal Coat abandonne sa Bretagne natale en 1941 pour s’installer au Château-Noir, lieu qu’affectionnait tant Cézanne. C’est en 1945 il fait la connaissance d’André Masson, fils du philosophe Henri Maldiney, et du poète André du Bouchet et abandonne alors subitement l’art figuratif au profit d’une abstraction désarmante mais profondément innovante.

Musée Granet
Du 18 novembre 2017 au 11 mars 2018

Place Saint Jean de Malte, 13 100 Aix-en-Provence
Du mar. au dim. de 12h à 18h – Fermé le lun.
Tarif : 5,5 € - Tarif réduit : 4,5 €


Expo précédente