fbpx
Arts in the City YouTube
Arts in the City YouTube

Les Hollandais à Paris

Jusqu'au 13 mai 2018 - Petit Palais //

  • 01. Les Hollandais à Paris - Johan Barthold Jongkind, Rue Notre-Dame, Paris, 1866, huile sur toile, Amsterdam, Rijksmuseum
  • The painter Frederik Hendrik Kaemmerer at work in Oosterbeek 
*oil on paper on panel
*30 x 42 cm
*signed b.l.: J Maris 
*circa 1861-1862
  • 03. Les Hollandais à Paris - Piet Mondriaan, Composition XIV (Compositie XIV), 1913. Huile sur toile. Collection Van Abbemuseum, Eindhoven, Pays-Bas
  • 04. Les Hollandais à Paris - Jongkind, Notre-Dame de Paris vue du quai de la Tournelle
  • View of Scheveningen
  • 06. Les Hollandais à Paris - Van Gogh, Autoportrait
  • 07. Les Hollandais à Paris - Van Gogh, Le Boulevard de Clichy
  • 08. Les Hollandais à Paris - Van Gogh, Les moulins de Montmartre
  • 09. Les Hollandais à Paris - Van Gogh, Vue depuis l'appartement de Théo
  • 10. Les Hollandais à Paris - Kees van Dongen, A la galette
  • 11. Les Hollandais à Paris - Vincent Van Gogh, Vue depuis l’appartement de Theo, 1887. Van Gogh Museum, Amsterdam (Vincent van Gogh Foundation)

 

A l’origine de l’inspiration
des plus grands peintres hollandais

À partir de 1850, nombreux sont les Hollandais à se ruer vers la Ville Lumière pour trouver l’inspiration. S’ils sont attirés par la vie nocturne et les bistrots parisiens – vaste terrain d’échanges entre les artistes – c’est surtout la suractivité artistique qui s’y donne qui les pousse à rejoindre la capitale. Enseignement moderne, marché de l’art au beau fixe et réseau foisonnant, ce contexte idéal influence la peinture hollandaise. Mais l’échange se fait dans les deux sens ! Les peintres hollandais aussi apportent leur savoir-faire aux Français : ils les initient aux codes picturaux de la tradition du Siècle d’or hollandais, qui se traduit au XVIe par un réalisme saisissant. L’exposition présente ainsi un siècle de révolution picturale à travers l’œuvre de neuf peintres : Gérard van Spaendonck pour la fin du XVIIIe et Ary Scheffer pour la génération romantique ; Jacob Maris, Johan Jongkind et Frederik Kaemmerer pour le milieu du XIXe siècle et enfin, George Breitner, Vincent van Gogh, Kees van Dongen et Piet Mondrian pour la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle. Confrontées aux travaux de Géricault, Corot, Monet, Cézanne, Braque ou encore Picasso, les toiles traduisent du climat artistique bouillonnant qui règne à Paris entre 1789 et 1914.

>> En savoir plus sur une des œuvres issues de la période parisienne de Van Gogh 

Ainsi Jongkind apporte en France les thèmes et les couleurs issus du Siècle d’Or hollandais, tandis que Jacob Marris et Breitner rentrent de Paris, l’impressionnisme français dans leurs bagages. Autant de liens que l’exposition met en lumière, en offrant au regard des visiteurs des toiles des maîtres des deux pays, disposées de manière à permettre la comparaison et à établir des points de repère pour appréhender au mieux toute la richesse de cette période. Le parcours de l’exposition promet donc une belle mise en lumière de la peinture européenne de l’époque.

>> On a vu, on vous raconte

The exhibition sheds light on the artistic, aesthetics and friendly exchanges that took place between the Dutch and French painters, from Napoléon’s reign to the beginning of the 20th century.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Expo précédente


Arts in the City YouTube