Requiem pour les Barthélemy
Requiem pour les Barthélemy

La France vue du Grand Siècle : dessins d’Israël Silvestre (1621-1691)

Du 14 mars au 15 juin 2018 -
Musée du Louvre //

Formé très tôt à la peinture et au dessin, Israël Silvestre développe un talent prononcé pour les arts, et une inspiration foudroyante. Très prolifique, il délaisse les codes du pinceau pour la rapidité du trait au crayon, dessinant les villes de France d’une main experte. De cet artiste, l’on connaît surtout ses gravures, largement diffusées et très populaires à la Cour du Roi. Ses essais aux crayons, cependant, restent dans l’ombre. Et pourtant, il y a comme une épopée dans les croquis de Silvestre. Des représentations de Nancy, sa ville natale, qu’il abandonne tôt pour Paris. De Rome et son séjour initiatique en tant qu’artiste à son retour en France magistral. De ses traits, il crée tout d’abord des vues pittoresques, loin de la capitale et de son faste. Puis, alors qu’il prend ses aises parmi la noblesse parisienne, ses œuvres deviennent imposantes, présentant des panoramas, aux paysages citadins et aux fêtes royales, ses œuvres illustrent les châteaux d’Île-de-France, révolutionnant à l’époque le regard sur l’architecture et le travail des jardins.

Pour la première fois présentés au public, au Musée du Louvre, ces dessins de Silvestre se font témoins d’une vie d’artiste bien menée, dessinateur et graveur à la Cour, admiré par ses élèves et ses pairs.

 

Le saviez-vous ?

En 1662, Silvestre est nommé dessinateur et graveur du Roi, un véritable honneur à cette époque. Dix années plus tard, il se verra même octroyer le titre de « maître à dessiner du Dauphin » (le fils aîné de Louis XIV).  Ses titres impressionnants reflètent sa popularité et son talent, chapeau l’artiste !

Israel Silvestre is known for his engravings. Appointed Engraver of the King in 1662, his popularity and talent are indisputable. The Louvre invites you to discover some of his lesser known pieces: his drawings.


Expo précédente


Requiem pour les Barthélemy