fbpx
Mémoire de l'oubli
Mémoire de l'oubli

Mémo

Du 2 février au 31 mars 2018 -
Pavillon Carré de Baudoin // 

  • Bboy à Taiwan
  • Série photographique du World Power Moves Series Venezuela et Taïwan, 2017
  • Dee Nasty et Jhony Go lors d’une free jam à la Chapelle (Paris), 1986
  • Dee Nasty et Johnny Go lors d’une free jam-Paris, 1986
  • Terrain vague de la Chapelle Paris, 1986
  • Street Off de Lilou
  • Juillet 1984
  • «Peace» par Phil B, Sonyx, Hal, Teddy et Dake, ligne 2Paris,1989
  • Portraitde danseuse du Just4ladies

 

Ou l’histoire du Hip-hop

De la rue aux podiums, en passant par la télévision et les séries, le Hip-Hop s’est vu érigé au rang de culture à part entière. Passé de phénomène underground et subversif à l’un des modes d’expression les plus puissants de la scène culturelle mondiale, cet univers a ses propres codes et sa propre histoire. Car si aujourd’hui cette culture est de plus en  plus reconnue comme un mouvement artistique majeur de notre époque, se pose naturellement la question de sa conservation. Grâce notamment à l’association Rstyle, dont le destin est de promouvoir les cultures urbaines à travers la France et le monde entier, l’exposition regorge d’images et de documents d’archives inédits, qui nous plongent dans un univers à la créativité bouillonnante. Des clichés d’histoire qui abattent les clichés. Des premières jam sessions du DJ Dee Nasty, l’un des piliers du Hip-Hop français, au B-boy (pour Breakdance boy) taïwanais, l’immersion est totale et ne néglige aucune région ni aucun aspect de ce mouvement qui se définit par une mixité exacerbée, tant disciplinaire qu’humaine.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Expo précédente


Mémoire de l'oubli