fbpx
Arts in the City YouTube
Arts in the City YouTube

Daimyo – Seigneurs de la guerre au Japon

Jusqu'au 13 mai 2018 -
Musée national des arts asiatiques - Guimet //

  • Vue de l'exposition Daimyo au Musée Guimet
  • Vue de l'exposition Daimyo au Musée Guimet
  • Vue de l'exposition Daimyo au Musée Guimet
  • Vue de l'exposition Daimyo au Musée Guimet
  • Vue de l'exposition Daimyo au Musée Guimet
  • Vue de l'exposition Daimyo au Musée Guimet
  • Vue de l'exposition Daimyo au Musée Guimet
  • Vue de l'exposition Daimyo au Musée Guimet
  • Vue de l'exposition Daimyo au Musée Guimet
  • Vue de l'exposition Daimyo au Musée Guimet
  • Vue de l'exposition Daimyo au Musée Guimet
  • Vue de l'exposition Daimyo au Musée Guimet
  • Vue de l'exposition Daimyo au Musée Guimet
  • Vue de l'exposition Daimyo au Musée Guimet
  • Vue de l'exposition Daimyo au Musée Guimet
  • Vue de l'exposition Daimyo au Musée Guimet
  • Vue de l'exposition Daimyo au Musée Guimet
  • Vue de l'exposition Daimyo au Musée Guimet
  • Vue de l'exposition Daimyo au Musée Guimet
  • Vue de l'exposition Daimyo au Musée Guimet
  • Vue de l'exposition Daimyo au Musée Guimet
  • Vue de l'exposition Daimyo au Musée Guimet
  • Vue de l'exposition Daimyo au Musée Guimet
  • Vue de l'exposition Daimyo au Musée Guimet
  • Vue de l'exposition Daimyo au Musée Guimet
  • Vue de l'exposition Daimyo au Palais de Tokyo
  • Vue de l'exposition Daimyo au Palais de Tokyo

 

Seigneurs de la guerre

“Une armure quand on en a pris l’habitude devient aussi confortable qu’une robe de chambre” disait Paul Claudel. En observant les, certes magnifiques, mais certainement lourdes armures japonaises on a bien du mal à le croire. Ainsi, 11 armures complètes installées à grandeur d’homme sauront vous faire voyager dans le temps et l’espace pour vous retrouver au milieu des nobles gouverneurs de l’ère Edo (1600 -1868) : les Daimyo. Ces personnages tenant un certain rang et ayant beaucoup de responsabilités se devaient de porter des ensembles d’apparat aussi résistants que beaux. Et c’est en cela que ces armures sont si sublimes : elles reflètent l’imaginaire guerrier et l’esthétique japonaise dans son ensemble. Car, même s’ils ont un statut assez indépendant, les Daimyos doivent tout de même respecter le Bushido qui est le code moral des Samouraïs. Ainsi casque à mâchoires de dragons et imprimés de fleurs de cerisier se côtoient pour former un ensemble complexe mais harmonieux. Une preuve de plus que l’identité aux revers extrêmes qu’entretient le Japon fait partie intégrante de son Histoire.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Arts in the City YouTube