Requiem pour les Barthélemy
Requiem pour les Barthélemy

AUBAGNE // The nature of love

Jusqu'au 1er septembre 2019 -
Chapelle des Pénitents Noirs //

  • Visite de presse de L'Exposition
  • Visite de presse de L'Exposition
  • Visite de presse de L'Exposition
  • Visite de presse de L'Exposition
  • Visite de presse de L'Exposition
  • Visite de presse de L'Exposition
  • Visite de presse de L'Exposition
  • Visite de presse de L'Exposition
  • Visite de presse de L'Exposition
  • Visite de presse de L'Exposition
  • Visite de presse de L'Exposition
  • Visite de presse de L'Exposition

 

Charles Sandison - The Nature of love

La Chapelle des Pénitents Noirs innove avec cette belle exposition puisque c’est la première fois qu’elle présente à ses visiteurs une exposition immatérielle et éphémère. Vous l’aurez compris, c’est d’art numérique dont il s’agit ici, et Charles Sandison en est sans doute un des représentants les plus influents du moment. Après avoir investi le musée du Quai Branly - Jacques Chirac avec son installation The River, une rivière de mots tout en poésie, on le retrouve dans cette magnifique chapelle avec The Nature of Love, une œuvre numérique et monumentale, où là aussi les mots
mènent la danse pour questionner notre rapport à l’amour, à l’ère de l’informatique et des intelligences artificielles. Charles Sandison le dit lui-même : “Je suis un geek, un artiste geek”. Son pinceau, c’est son ordinateur. Avec un programme qu’il a créé lui-même, l’artiste anime la chapelle de son sol à son plafond, grâce à la projection de points de lumière qui naissent et dansent parmi les visiteurs. Laissez-vous émerveiller par la programmation numérique, qui malgré tous les a priori qu’une telle notion pourrait suggérer, saura vous toucher, grâce à un délicieux repas composé d’images digitales, de lumières et d’expériences, cuisiné pour vous par Charles Sandison.

> On a vu, on vous raconte !

Chapelle des Pénitents Noirs
Jusqu'au 1er septembre 2019

Les aires Saint-Michel, Chemin de Saint Michel, 13400 Aubagne
Entrée libre

 


Expo précédente


Requiem pour les Barthélemy