Découverte - De l'art en Babybel

Les sculptures de Gianluca Maruotti //

  • Gianluca Maruotti 2
  • Gianluca Maruotti 3
  • Gianluca Maruotti
  • Gianluca Maruotti 4

 

Réaliser un stop motion avec cette étrange matière rouge qu’est la peau de nos Babybel, on a déjà tous plus ou moins essayé… pour un résultat souvent peu concluant.
L’artiste italien Gianluca Maruotti s’est quant à lui bien approprié le petit fromage de notre enfance. Ce sculpteur sur pâte à modeler et illustrateur a réalisé pour son projet « Keep Unrwapping » des figurines épiques et rigolotes avec la peau du Babybel. Armé de cures dents et d’outils professionnels, l’artiste maîtrise parfaitement la technique de la sculpture en cire. Le résultat ? Un pirate à la jambe de bois ou encore un kangourou boxer aux finitions surprenantes.

Faire preuve de patience ou manger tout le paquet de Babybel : il n’y a plus qu’à faire son choix.


Vous aimerez aussi…

Luke Shadbolt, Maelstrom 1
  • Découverte
  • Photo

D’extraordinaires clichés de vagues au cœur de la tempête par Luke Shadbolt

Les photographies de Luke Shadbolt immortalisent les instants les plus vertigineux des vagues qui s’élèvent au cœur de la tempête. Prêtes à se rompre, véritable mur d’eau, on les contemple depuis les salons comme jamais nul n’a pu le faire.

Maurizio Savini - Crocodile
  • Découverte

 Quand le chewing-gum devient de l’art selon Maurizio Savini

C’est en rompant avec les codes traditionnels que l’artiste italien Maurizio Savini s’est fait connaître dans le monde, il y a déjà plus de vingt ans. A partir d’une idée décalée – réaliser une multitude de sculptures avec comme matériaux principal le chewing-gum – il entame une production volumineuse.

Leandro Erlich
  • Découverte

Leandro Erlich pose une échelle vers le ciel

Fortement imprégné de l’esthétique du réalisme magique, c’est en Nouvelle Orléans que Leandro Erlich a pour la première fois l’idée de ce qui deviendra ensuite ses installation phares « Window and Ladder – Too Late for Help » ou « L’ultime déménagement ».

Isaac Cordal
  • Découverte

 Du haut de leur 15cm, ils dénoncent les travers de notre société ! Les personnages urbains d’Isaac Cordal

L’idée du microcosme de l’homme opposé au macrocosme n’est pas nouvelle : sans avoir à remonter jusqu’aux Pensées de Pascal, on la retrouve chez l’artiste espagnol Isaac Cordal. Dans une série d’interventions et d’installations publiques nommée « Éclipses de Ciment », il met en scène de minuscules personnages d’une quinzaine de centimètres dans le milieu urbain.