fbpx
Mémoire de l'oubli
Mémoire de l'oubli

Scandale - Un hommage à Jacques Brel fait débat

Crop circle hommage // 

Trois artistes admirateurs de l'œuvre d'un des chanteurs francophones les plus célèbres - le bien nommé Jacques Brel" ont imaginé un dessin géant à son effigie, fait de fleurs et d'herbes sauvages, qui recouvrirait un champ de la commune de Prayssac dans le Lot. Ce portrait pastoral gigantesque, de près de 100 m de long sur 55 m de large, doit commémorer les quarante ans de la disparition de l'immense chanteur belge, qui s'est éteint le 9 octobre 1978. Un projet porté par le sculpteur Jacques Cohen, la peintre Anne Schlesser et le paysagiste Vincent Cavalié. Grâce au financement participatif qui a su fédérer déjà bon nombre de fans, 3000 euros ont été récoltés pour mener à bien ce projet de land-art.
Une  œuvre éphémère en hommage à une star adorée du plus grand nombre : rien de choquant à priori. Pourtant, certaines habitants de la commune en question ont protesté contre ce projet qu'il jugent inapproprié. La pétition nommée «Non au land art dans le Lot» circule, l'opposition grandit donc. Sur la page de la pétition menée par le collectif Manisserre, un argument est avancé :

"Et pourquoi Jacques Brel, chanteur du « plat pays qui est le sien », à l’opposé du nôtre, pays de collines et de causses ? Pourquoi lui, qui n’a rien à voir avec nos vignes, lui qui célébrait la bière et les marins ivres de genièvre ? Ni lui, que nous aimons tous, ni aucun autre d’ailleurs."

On pensait les petites rixes franco-belges insignifiantes, cet événement nous prouve pourtant bien le contraire.

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Mémoire de l'oubli