Insolite - Un mur digital à la gare St Lazare

Du 23 au 27 mai 2018 //

  • Etien', Anamorphose requin blanc, 2015
  • Etien', Anamorphose baleine à bosses, 2015
  • Etien', Guépard en anamorphose, 2016
  • Etien', Anamorphose au sol de tortue, 2016
  • Etien', Anamorphose d'espadon voilier, 2016

 

Et si la gare Saint-Lazare devenait résidence d’artiste ? Du 23 au 27 mai, sa galerie commerciale accueillera une exposition des œuvres de l’artiste Etien’, entièrement présentée sur support digital. Spécialiste de l’anamorphose, l’artiste français va ainsi donner une nouvelle dimension à la gare grâce à ses réalisations optiquement déconcertantes : fresques murales et trompes l’œil transformeront ce lieu de passage quotidien pour des milliers de personnes. De plus, ces œuvres sont participatives : grâce à une borne numérique et des capteurs de mouvements, vous pourrez ajouter des formes à l’ensemble. Une animation à retrouver sur le niveau Quai et le niveau Rue.

>> Découvrir le travail de l'artiste


Vous aimerez aussi…

© David Stjernholm courtesy of the Kunsthal Charlottenborg, Copenhagen.
  • Actu
  • Scandale

Scandale - L'artiste Ai Weiwei obtient 230 000 € au Danemark

Un concessionnaire Volkswagen a été contraint par la justice de verser 230 000 € à l'artiste chinois Ai Weiwei pour avoir utilisé une de ses œuvres à des fins publicitaires sans son autorisation. 

BPSO_PressCall_020419_13
  • Actu

Actu - Une exposition récrée les bals de l'époque victorienne

Retour au XIXème siècle au Palais de Buckingham. Jusqu'au 29 septembre, une exposition récrée le faste des bals de la reine Victoria. 

© brunosousa.pt
  • Actu
  • Découverte

Découverte - Des célébrités dans des peintures classiques

Les artistes d'un studio de création de logo ont eu l'idée de recréer numériquement une trentaine de peintures classiques avec des célébrités. 

unnamed (1)
  • Actu

Actu - Nouvelle acquisition du MuMa

Le musée d'art moderne André Malraux du Havre vient de faire une nouvelle acquisition, et pas des moindres. Il s'agit de l'oeuvre fauve d'Albert Marquet, Le Havre, le bassin datant de 1906.