La Haye
La Haye

Chaumont-sur-Loire // Festival international des jardins

Jusqu'au 4 novembre 2018 -
Domaine de Chaumont-sur-Loire //

  • Avantgarden
  • Bulles de pensées
  • Ceci n'est pas un jardin
  • Ceci n'est pas un jardin
  • Dans les bois
  • Dans ma bulle
  • Dans ma bulle
  • Hortus Allegoricus
  • Hortus Allegoricus
  • Hortus Allegoricus
  • Jardins pérennes des prés de goualoup
  • Jardins pérennes des prés de goualoup
  • Jardins pérennes des prés de goualoup
  • La possibilité d'une île
  • Le jardin de mélété
  • Le Jardin des supplices
  • Le jardin des voyelles
  • Le jardin des voyelles
  • Le jardin du présent intensément
  • Le jardin du présent intensément
  • Le livre de sable
  • Le livre de sable
  • Réflexion faite
  • Réflexion faite
  • Voyage intérieur
  • Voyage intérieur

 

Les beaux jours pointent enfin le bout de leur nez et avec eux le soleil et les bosquets en fleur. Cet air estival inspire des airs de balades dans la nature. A tous ceux qui ne sont pas trop adeptes de randonnée sauvage, ce festival est fait pour vous ! Les jardins, qu’ils soient à la française ou à l’anglaise, cultivent un point commun agréable au possible : en compilant un grand nombre de variétés de plantes, fleurs et autres arbustes, ils nous apportent une sorte de medley concentré d’une nature féconde et magnifique ! Cette année le ton est donné, la 27e édition du festival international des jardins est placée sous le thème des jardins de la pensée, en hommage aux auteurs et poètes talentueux. Qu’ils évoquent des univers littéraires d’hier, d’aujourd’hui ou de demain, des potagers d’écrivains, des labyrinthes de philosophes, des décors verts d’hommes de théâtre, les jardins de l’édition 2018 auront à cœur de nous plonger, de manière inventive et originale, dans le monde fertile et luxuriant de la littérature et des idées. Que l’on songe au Verger de Platon, aux jardins d’Épicure, aux jardins des lettrés de la Chine ancienne ou aux jardins des mille et une nuits, mais aussi aux “promenades des philosophes” d’Heidelberg ou de Kyoto, aux connaissances botaniques dont Shakespeare a parsemé son œuvre, le jardin a eu, de toute éternité, partie liée avec la littérature et avec la pensée, qui, d’ailleurs, a donné son nom à une fleur. À cette occasion, les jardins ont été aménagé non seulement par des jardiniers et des urbanistes mais aussi par des scénographes, anthropologue et... plumassière. Organisée en « bulles » de pensée, on part avec curiosité à la découverte de cette bibliothèque végétale. Parmi les installations, vous pourrez notamment admirer :

> Le livre de sable, un jardin de méditation japonais totalement bleu à la Yves Klein où des formes étranges se mêlent à la végétation. Cette couleur correspond en fait à la teinte des vêtements des hommes de Mauritanie, appelés les « hommes bleus du désert », gardiens de mystérieuses bibliothèques. Certaines d’entre elles forment même une arche sous laquelle on peut déambuler. Le sol quant à lui est entièrement couvert de sable par les collectifs Moonwalklocal et Paysagistes sans frontières.

> Le jardin des voyelles créé par le groupe "L’ouvroir de littérature potentielle" fondé par un poète et un savant. Ces derniers se plaisent à inscrire des textes dans la ville, sur les murs ou sur les monuments. Ici ils les inscrivent directement dans un jardin. Mais on ne voit que les consonnes... les voyelles sont recouvertes de fleurs : à vous de deviner les lettres manquantes pour reconstruire la phrase !

> Avantgarden est inspiré d’un poème russe « Le nuage en pantalon » du futuriste Vladimir Maïakoski et du travail du peintre Lazar Lissitzky de l’avant-garde russe du début du XXe (d’où le nom de l’installation). Elle raconte la fragilité de l’existence en représentant le système cardiovasculaire d’un être vivant, où les artères seraient remplacées par un tuyau d’arrosage et des fleurs rouges qui remontent ensuite le long du tronc d’arbre.

> Réflexion faite est inspiré de William Shakespeare, qui avait pour principe : "tout est question de point de vue". Ce jardin en anamorphose représente deux manières de penser : le rationnel (en rouge) et l’imaginaire (en vert) qui s’articulent le long d’un parcours jalonné d’obstacles, à l’image du cheminement de notre pensée. Le jardin rouge pousse et grandit avec le temps, à l'image de la pensée qui mûrit.

Le saviez-vous ? Le Château de Chaumont-sur-Loire détonne par son architecture médiévale encore flamboyante qui lui confère un air de féérie dépoussiérée, grâce notamment à ses tours dignes d’un film de princesse. Le château, bâti au XVe siècle, entretient une histoire particulière et aura abrité un temps l’américain Benjamin Franklin.

Notre coup de cœur :

La nuit, les jardins du domaine s'habillent de lumière rien que pour vous. Vous pourrez alors profiter d'une visite nocturne à la belle étoile. Du 1er juillet au 31 août tous les jours de 22h à 24h, la lune et les illuminations seront vos seuls repères lumineux dans cette nature sombre et mystérieuse. Voilà une belle manière de redécouvrir ces jardins en toute originalité pour la modique somme de 14 € !

  • Domaine de Chaumont-sur-Loire
  • Domaine de Chaumont-sur-Loire
  • Domaine de Chaumont-sur-Loire
  • Domaine de Chaumont-sur-Loire
  • Domaine de Chaumont-sur-Loire

 

The Château de Chaumont-sur-Loire stands out for its still gorgeous medieval architecture that gives it an air of enchantment, thanks to its majestic towers. For its 27th edition, the International Garden Festival of Chaumont-sur-Loire has a whole host of surprising, brand new experiences on the concept of thought.

Domaine de Chaumont-sur-Loire
Jusqu'au 4 novembre 2018
De 10h à 19h30
41150, Chaumont-sur-Loire
Tarif : 18 € - TR : 12 €

>> En savoir plus



La Haye