fbpx
Mémoire de l'oubli
Mémoire de l'oubli

Théâtre - Rouge

EN TOURNÉE -
Du 6 au 29 juillet 2018 -

Avignon //

 

"Tu es comme l'île. Tu apparais au début de l'été tu disparais aux premiers orages, ça fait combien d'orages que tu apparais disparais toi?"

Revenir, inlassablement, chaque été, dans la maison de campagne de la grand-mère pour y passer les vacances. Une maison que l’on imagine dans le sud, bruit des grillons et lumière solaire à l’appui, perdue dans les champs brulés et la forêt, bordée par un ruisseau. Mais le spatio-temporel ne compte pas ici. Car dans ce cadre, le temps semble s’être arrêté, surtout cet été. Cet été où trois femmes – fille, mère et grand-mère – affrontent chacune à leur manière le deuil : celui du frère, du fils, et du petit garçon. Une question est en suspens : comment se construire en tant que femme alors que la mort vient de détruire une vie ?

Peut-être en se rattachant à une nouvelle figure, que l’on croisait tous les étés mais qui cette année semble différente : l’ami du frère, triste lui aussi mais avant tout sauvage, vif et corporel – le seul homme présent sur scène. Entre ces deux-là va se nouer une relation vacillante entre désir charnel et réminiscence de l’innocence : s’ils cherchent refuge dans l’imaginaire pour se consoler de la perte d’un être cher, c’est dans ce monde qu’ils finissent par tomber amoureux.

Enfants de la nature, le pragmatisme n’est jamais loin et les instincts non plus. Jeu d’odeur, jeu de danse, jeu de sorcières : les corps de ces jeunes là sont profondément animés et ne demandent qu’à vivre. Alors on court dans les champs, on nage dans la rivière, on tue des ragondins. Le mouvement en permanence, souligné par l’habile jeu de lumière et de musique, qui nous transporte à notre tour dans cette maison, où les âmes se débattent.

Une autre histoire de la belle saison, celle des températures élevées, des tartines de miel, des cheveux salés et des premières règles, qui tâchent de rouge les jolies chaussettes à bouclettes de notre héroïne avide. Le rouge comme fil conducteur, de la pelote de laine de la grand-mère aux ongles vernis de la mère, en passant par le pull lapin du frère qui lui, a déjà quitté les lieux.

Histoire de la petite fille aux chaussettes rouge sang
Texte et mise en scène de Véronique Boutonnet
Compagnie Les âmes libres
Avec Noëlle Rech, Véronique Boutonnet, Madeline Fortumeau, Victor Duez

Rouge
Du 6 au 29 juillet 2018

Théâtre des Barriques
8 rue Ledru Rollin, 84000 Avignon

>> En savoir plus 

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Expo précédente


Mémoire de l'oubli