Requiem pour les Barthélemy
Requiem pour les Barthélemy

Actu - Laure Prouvost au Palais de Tokyo

"Ring, Sing and Drink for Trespassing" //

  • exposition Laure Prouvost au Palais de Tokyo
  • Fontaine Sein
  • Jardin-labo de Laure Prouvost
  • Laure Prouvost au Palais de Tokyo
  • Laure Prouvost expose au Palais de Tokyo
  • Laure Prouvost - vidéaste et plasticienne
  • The TV mantelpiece
  • Laure Prouvost expo

 

La célèbre vidéaste-plasticienne française s'installe au Palais de Tokyo pour l'été dans son jardin merveilleux. Cette exposition « Ring, Sing and Drink for Trespassing » est une invitation à la curiosité et au dépassement. Pour découvrir tous les secrets de l'exposition, le spectateur est invité à l'émerveillement et doit s'aventurer dans des recoins et des portes dérobées. Laure Prouvost nous replonge en enfance quand, innocent, on s'inventait explorateur dans la cabane de jardin de nos grands-parents. On retrouve cette curiosité instinctive de l'enfance qui nous pousse à s'attarder sur le moindre détails. Arrivé dans le laboratoire abandonné, d'explorateur on se réinvente chercheurs et l'on tombe fasciné devant cette canopée de curiosité. Au fur et à mesure que l'on s'enfonce dans l'exposition, poussé par notre curiosité, on repousse les limites, on part à la rencontre de ce dépassement qui nous mène tout droit vers la réinvention... Mais la réinvention de quoi au juste ?

Laure Prouvost met en scène une nature qui reprend ses droits sur un monde aseptisé, elle confronte les symboles de maternité et d'origine du monde à la technologie et aux excès de la consommation humaine : un " jardin d’Éden à Tchernobyl". Cette réinvention vers laquelle nous pousse insidieusement l'exposition pourrait s'avérer être la réinvention de notre propre monde. Seul le dépassement de nos limites et les rêves d'enfance seraient capable de nous sauver ? La question reste ouverte, car l'artiste malicieuse sait comment parler de son engagement sans être vindicative. Son exposition qu'elle nomme son "Show chaud" adresse avec générosité et humour ce message apocalyptique. Comme si, toujours immergé dans cet instant de l'enfance dont nous parlions plus haut, le spectateur n'était réceptif qu'à un langage infantilisé. Laure témoigne : « En tant qu’artiste j’aime souvent perdre le contrôle, faire simplement allusion à certaines choses, afin que chacun puisse se faire sa propre interprétation. Le spectateur doit lui-même trouver du sens à son environnement et utiliser son imagination. Je joue avec l’idée d’être emporté dans des lieux dont on ne pourra peut-être pas revenir. »

Cette dernière phrase fait étrangement écho à l'histoire si célèbre et fameuse d'Alice au Pays des Merveilles : rentrer dans un monde, une dimension parallèle dont on ne sait si l'on en reviendra, ou du moins, sans en être affecté. Bible de l'imaginaire, ce conte se réinvente ici à travers le langage (cher à l'artiste) qui devient outil de l'imagination de Laure Prouvost. "Elle crée ainsi des objets-valises : personnages métalliques anthropomorphes à tête-écran plat, branchages à excroissances mammaires ou implants fessiers, fruits et légumes dopés aux OGM (ou tout simplement à l’imagination de l’artiste), entre autres." explique la commissaire de l'exposition, Daria de Beauvais.

Lauréate du Max Mara Art Prize en 2011 et du Turner Prize en 2013, Laure représentera la France à la 58ème Biennale d'art de Venise en 2019. Nous n'avons donc pas finit d'entendre parler d'elle... à notre plus grand bonheur !

PALAIS DE TOKYO - Laure Prouvost "Ring, Sing and Drink for Trespassing"
Du 22/06/2018 au 09/09/2018
À découvrir de midi à minuit, tous les jours sauf le mardi

AccèsEntre la Tour Eiffel & les Champs Élysées
13, avenue du Président Wilson 75116 Paris
Métro : Ligne 9, stations Iéna et Alma Marceau
Bus : Lignes 32, 42, 63, 72, 80, 82, 92
RER : Ligne C, Station Pont de l’Alma


Plein tarif – 12 €
Tarif réduit * – 9 €
18-25 ans, étudiants, seniors (plus de 60 ans), personnes affiliées à la Maison des artistes, adhérents des institutions partenaires et visiteurs du Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris.

Gratuit
Moins de 18 ans, demandeurs d’emploi, bénéficiaires des minimas sociaux, personnel du Ministère de la Culture et de la Communication, détenteurs de la carte ICOM ou IKT, journalistes, guides-conférenciers, titulaires du pass enseignant, éducateurs & relais du champ social, bénéficiaires du minimum vieillesse, C-E-A / Commissaires d’exposition associés, et personnes en situation de handicap & leur accompagnateur.



Requiem pour les Barthélemy