fbpx
Arts in the City YouTube
Arts in the City YouTube

Découverte - Ses sculptures tiennent dans une tête d'aiguille

"Je voulais montrer au monde que les choses les plus petites peuvent avoir le plus grand impact", Willard Wigan //

  • Micro Sculptures, Willard Wigan (c)
  • Micro Sculptures, Willard Wigan (c)
  • Micro Sculptures, Willard Wigan (c)
  • Micro Sculptures, Willard Wigan (c)
  • Micro Sculptures, Willard Wigan (c)
  • Micro Sculptures, Willard Wigan (c)
  • Micro Sculptures, Willard Wigan (c)
  • Micro Sculptures, Willard Wigan (c)
  • Micro Sculptures, Willard Wigan (c)
  • Micro Sculptures, Willard Wigan (c)
  • Micro Sculptures, Willard Wigan (c)
  • Micro Sculptures, Willard Wigan (c)
  • Micro Sculptures, Willard Wigan (c)
  • Micro Sculptures, Willard Wigan (c)
  • Micro Sculptures, Willard Wigan (c)
  • Micro Sculptures, Willard Wigan (c)
  • Micro Sculptures, Willard Wigan (c)
  • Micro Sculptures, Willard Wigan (c)

 

Atteint de dyslexie et d'autisme, moqué par ses camarades de classe et ses enseignants, l'artiste britannique Willard Wigan (cinquante-cinq ans) n'a pas eu une enfance de tout repos. Il se réfugie très tôt dans l'art pour oublier ces brimades quotidiennes et est attiré par l'idée d'un art qu'on ne pourrait pas critiquer, car "invisible". Sa passion pour l'art microscopique était née !

Actuellement dans le Guiness Book des records du monde en tant que "créateur des sculptures faites à la main les plus petites au mondes", Willard Wigan a pris sa revanche sur la vie et sur tous ceux qui le traitaient de "moins que rien". Aujourd’hui reconnu dans le monde entier, aussi bien par des scientifiques (il a reçu un doctorat honoraire de l'université britannique de Warwick) que le commun des mortels, Wigan est un modèle de ténacité et de patience. Ce dernier est allé présenter ses sculptures sur des plateaux télévisés anglo-saxons ainsi que lors d'une conférence TED (vidéo sous-titrée en français ci-dessous).

Cet art incroyable et pour ainsi dire, démesuré, demande une concentration et une minutie incroyable. Wigan doit en effet travailler au microscope, la nuit (pour éviter les ondes émises par le trafic automobile), dans un environnement confiné. Pour réaliser ces personnages microscopiques qui tiennent dans le chat d'une aiguille à coudre, Wigan se met dans un état de transe pour ralentir le battement de son cœur et ainsi diminuer le tremblement de ses mains. Vous ne verrez plus jamais une aiguille du même œil...

>> Plus de découvertes

>> En savoir plus sur l'artiste

  • Partagez sur facebook
  • Partagez sur twitter
  • Partagez sur google-plus

Vous aimerez aussi…

« Cosmic Thing », 2003

Découverte - L'art de déconstruire

Une déconstruction artistique // Damian Ortega est un artiste mexicain connu pour ses œuvres de déconstruction avec des objets du quotidien, comme les voitures ou encore les outils, des objets de…

greenland-63 © Zaria Forman

Découverte – Des paysages polaires factices

Paradis blanc // Et si, comme une belle peinture, la création du monde partait d’une toile blanche ? C’est en tout cas ce que semble nous prouver les réalisations de Zaria Forman, artiste…

Eroding Wave - Jim Campbell

Découverte - L'art de jouer avec la lumière !

Une idée lumineuse ! // Jim Campbell est un artiste contemporain de San Francisco connu pour son travail avec la lumière et plus spécifiquement avec la lumière LED. Avant d’être artiste, Campbell…

Julien Salaud (7)

Découverte - Des constellations en fil lumineux

Sous la voûte céleste de Julien Salaud // Sous la voûte de l’Abbaye de Bon-Repos, dans une petite ville des Côtes-d’Armor, on se croirait au milieu de la voie lactée, celle qui nous fait rêver,…


Arts in the City YouTube