Requiem pour les Barthélemy
Requiem pour les Barthélemy

Vidéo - Madagascar au Musée du Quai Branly - Jacques Chirac

Jusqu'au 1er janvier 2019 - 
Musée du quai Branly - Jacques Chirac // 

Cela faisait plus de 70 ans qu’aucune exposition en France n’avait été consacrée à l’Ile de Madagascar, pourtant colonie française de 1896 à 1960. Et c’est chose faite au musée du Quai Branly-Jacques Chirac. Une île plus grande que la France, située au Sud-Est des côtes africaines au large du Mozambique. Celle que l’on surnomme la Grande île, l’île rouge ou encore l’île Paradis se dévoile ici à travers plus de 350 objets. Les créations malgaches sont façonnées par des siècles et des siècles d’influences extérieures, nous racontant tout en trésors l’histoire plurimillénaire de cette île aux confins des courants migratoires provenant d’Indonésie, du Moyen-Orient et d’Europe. Et leurs sculptures sont elles aussi à la croisée des cultures, n’ayant ni l'aspect de l'art d'Afrique centrale, ni la délicatesse de l'art de l'Asie lointaine, marquées ci et là par des influences arabes, persanes ou d’Indonésie. Au-delà de leur intérêt esthétique, ces objets sont dotés d'une réelle richesse ethnologique. Car ils nous livrent de précieux indices et témoignages sur les traditions des peuples malgaches. Un art métissé qui s’incarne magnifiquement dans la sculpture, des sculptures subtiles, qui ne s’imposent pas, qui se sont pas écrasantes.Regardez ces poteaux funéraires de plusieurs mètres de haut, très fins et élaborés. Attachez-vous à chaque petit détail, d’un raffinement inouï. Des œuvres sculptées qui sont dédiées à protéger le royaume des morts qui pour les Malgaches est intimement lié à celui de la vie. Les mondes invisibles et le monde des morts sont sacrés et méritent lde meilleur. Chaque œuvre est un hommage majestueux aux ancêtres, un cadeau pour que son voyage soit doux et heureux. Ses sculptures rehaussées de crânes de bovidés sacrifiés ou de têtes de crocodiles pour assurer la protection des âmes des défunts, peuplées de figures maternelles comme symboles de la renaissance à la vie, de guerriers protecteurs ou d’oiseaux évoquant l'âme des ancêtres. Sans oublier le zébu, figure sacrée, symbole de richesse et de pouvoir, sculpté sur tous les objets d’artisanat, jusqu’aux plats rituels. Le zébu dont la peau sert à relier les livres les plus précieux et la corne à confectionner des amulettes. Ces amulettes sont présentées en nombre ici, tant leur importance sur l’île est clé pour la population. De véritables chefs-d’œuvre culturels qui mêlent l’art du façonnage, des matières végétales, minérales et animales, à des objets manufacturés. Le tout devenant talisman par la magie du guérisseur. Ici les statuettes se font exorcistes comme pour les cuillères et autres pièces rituelles réalisées en l’honneur de la fertilité.

  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • Vue de l'exposition Madagascar - Musée du Quai Branly - Jacques Chirac
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City
  • © Arts in the City

 

Aux côtés de ces pièces historiques et quotidiennes de la vie insulaire, nous rencontrerons des lémuriens naturalisés, mais aussi des photographies de Pierrot Men, artiste et reporter malgache contemporain, qui nous livre des clichés d’une rare beauté, entre vues magistrales et paysages grandioses, la poésie de ses images nous fascine. À mi-parcours, le textile détrône l’objet et nous découvrons l’art des Lambas, ces étoffes de coton ou de soie, qui servent aussi bien de châle que de linceul. Puis nous rencontrons des œuvres contemporaines engagées, faites de matériaux usagés recyclés, récupérés sur les marchés des bidonvilles d’Antananarivo – capitale de Madagascar – intégrant touches de téléphone ou façades de transistors pour revisiter les emblèmes traditionnels du pays. Une magnifique exposition qui nous propulse en terre moins méconnue, et témoigne merveilleusement de la vitalité et de la singularité de l’art malgache.

> Plus de vidéos d'expositions


Vous aimerez aussi…

As above as below - Centre des Arts d'Enghien
  • Vidéo
  • Numérique

Vidéo - As above as below au Centre des Arts d'Enghien

Jusqu'au 30 décembre 2018 - Centre des Arts d'Enghien-les-Bains // Le Centre des Arts d’Enghien-les-Bains nous invite à une plongée dans les abîmes, dans ces profondeurs insondables entouré de…

Estampes Japonaises - Fondation Custodia
  • Vidéo
  • Ethnique

Vidéo - Estampes japonaises à la Fondation Custodia

Jusqu'au 6 janvier 2019 - Fondation Custodia // On aura compris que c’est l’année du Japon en France, et la Fondation Custodia se devait d’y participer. Mais pas comme les autres. Alors en cette…

Eblouissante Venise, Grand Palais
  • Vidéo
  • Classique

Vidéo - Éblouissante Venise au Grand Palais

Jusqu'au 21 janvier 2019 - Grand Palais // La Sérénissime fait son entrée au Grand Palais et il ne nous manque plus que les canaux pour que le voyage soit total. Cette exposition est un…

Caricatures, Maison de Victor Hugo, Paris
  • Vidéo
  • Dessin

Vidéo - Caricatures à la Maison de Victor Hugo Paris

Jusqu'au 6 janvier 2019 - Maison de Victor Hugo // On connaissait Victor Hugo écrivain, poète, grand romantique mais connaissons-nous vraiment le Victor Hugo politicien ? L’auteur de Notre-Dame…


Requiem pour les Barthélemy