Passée au crible : Michael Jackson, King of Pop (Art)

Grand Palais
Du 23 novembre 2018 au 17 février 2019

Du 23 novembre 2018 au 14 février 2019 -
Grand Palais //

  • Untitled (Jesus aged 43) - Johannes Kars
  • Who's Bad - Ringgold
  • An Illuminating Path by David LaChapelle
  • David Lachapelle - The beatification
  • Michael Jackson by Andy Warhol
  • King Jackson

 

Le roi de la pop méritait bien une exposition à sa mesure. Michael Jackson aurait fêté ses 60 ans en août dernier. Cette star américaine, devenue icône internationale de la chanson, continue de déchaîner les passions. Et le monde de l’art n’est pas étranger à cette « Jackson mania ». Il faut toutefois prévenir les fans : ne vous attendez pas à plonger dans l’intimité de celui que l’on surnommait Bambi. Cet accrochage d’exception réunit les œuvres de 40 artistes internationaux qui ont été influencés par le chanteur. Laissez donc place à votre propre créativité, afin de rejoindre ceux qui ont rendu hommage à cette figure emblématique des années 80 à nos jours, et découvrez sans plus attendre les trois œuvres à ne pas manquer lors de cet événement sans précédent !

 

N°1 : Equestrian portrait of King Philip II (2009), est un portrait quasi royal commandé par le King of Pop lui-même et réalisé par le peintre américain Kehinde Wiley (à qui l’on doit le portrait de Barack Obama). Nul doute que ce tableau vous éblouira par son faste et sa démesure. Ne vous inquiétez pas, vous ne risquez pas de le rater puisqu’il fait trois mètres de haut... Cette œuvre nous touche d’autant plus que Michael Jackson ne verra jamais la version finale de son vivant : il décède brutalement avant que le peintre ne finisse le tableau.

 

 


N° 2 : Quand Andy Warhol immortalise Michael Jackson à la mode Pop Art en 1984, cela donne un tableau culte, qu’il faut absolument voir. Les fans reconnaîtront sans doute la veste en cuir rouge associée à Thriller. Sorti deux ans plus tôt, l’album apporte au chanteur une reconnaissance et une gloire sans précédent dans le monde entier. Saviez-vous d’ailleurs que le tableau avait été commissionné par le magazine américain Times dans le but d'illustrer leur couverture ?

 

 


N°3 : La vidéo King (42 minutes) de Candice Breitz ne montre pas Michael Jackson, mais ses fans. Ces derniers chantent son tube planétaire Thriller, et vont vous donner envie de chanter avec eux, malgré les (quelques) fausses notes.

Le saviez-vous ? Michael Jackson était atteint de vitiligo, une maladie chronique de l’épiderme qui provoque une dépigmentation partielle de la peau, d’où l'apparition de “taches” blanches sur le corps. Il en parla publiquement en 1993, lors d’un entretien avec la journaliste Oprah Winfrey.

 


Expo précédente