Actu - David Hockney détrône Jeff Koons

Le Roi est mort, vive le roi ! //

  • © David HOCKNEY, Portrait of an artist (pool with two figures), 1972, collection privée
  • Balloon Dog, Orange version © Jeff Koons, 1994-2000

 

Ça y est, c’est officiel : David Hockney est l’artiste contemporain vivant le plus cher au monde. L'artiste britannique de 81 ans vient de détrôner son homologue américain, l'extravagant Jeff Koons, 63 ans, au palmarès des artistes vivants les plus chers du marché de l'art contemporain.

Alors que la sculpture de Koons Orange Balloon Dog s'était vendue à un prix record équivalent à 50,1 millions d'euros en 2013, on attendait avec impatience la vente de la fameuse « toile à la piscine » d’Hockney. Cette œuvre culte, peinte en 1972 et intitulée Portrait of an Artist (Pool with Two Figures), avait été visible en 2017 au Met de New-York ainsi qu’au Centre Pompidou, lors de la rétrospective consacrée à l’artiste. Sa rétrospective à la Tate de Londres avait même attiré un demi-million de visiteurs, devenant l’exposition la plus vue du musée anglais.

Tandis que les estimations de la future vente par la maison d’enchères Christie’s à New York débutaient à 70 millions de dollars, la toile a finalement été adjugée à 80 millions de dollars, pour un peu plus de 90 millions de dollars en incluant les frais divers et commissions, soit près de 80 millions d'euros.

Considérée comme « l’une des plus grandes œuvres d’art de l’ère moderne » selon les propos du coprésident de l’art contemporain de la maison de vente aux enchères, la toile est un des chefs-d’œuvre d’Hockney et est reconnue et aimée du grand public. Connu pour ses représentations de piscines aux eaux turquoise dans la ville de Los Angeles, ses photographies ou encore ses paysages, Hockney est aussi peut-être moins clivant et subversif que Jeff Koons, qui choque régulièrement l’opinion publique et les critiques d’art par ses œuvres sexuellement explicites.

On reste encore loin de la vente record des Joueurs de cartes de Paul Cézanne (250 millions de dollars), du No. 6 (Violet, Green and Red) de Mark Rothko (186 millions de dollars) ou encore Les Femmes d'Alger ("Version O") de Picasso, vendu 179,4 millions de dollars.


Vous aimerez aussi…

©FRANCOIS GUILLOT / AFP
  • Actu
  • Contemporain

La Joconde en Rubik’s Cube de l’artiste Invader vendue à 480.200 euros aux enchères !

Vous vous souvenez ? Il y a quelques semaines, on vous annonçait que la fameuse Joconde ornée de Rubik’s Cube était mise aux enchères. Cette œuvre réalisée par le street artiste Invader était estimée entre 120.000 et 150.000 euros. Une sacrée somme !

  • Découverte
  • Photo

Antoine Repessé : le photographe donne la parole aux déchets

Original ! Laissez-vous surprendre par le travail du photographe Antoine Repessé. Un artiste aux productions surprenantes qui n’hésite pas à soulever une problématique des plus inquiétantes de notre époque : les déchets plastiques !

©Concha Garcia Zaera
  • Découverte
  • Numérique

À 88 ans, elle crée des œuvres d’art grâce à Paint !

Nous disons souvent que les personnes âgées ne savent pas se servir d’un ordinateur. Nous avons tort ! À 88 ans Concha Garcia Zaera nous le prouve grâce à son excellente maîtrise de Microsoft Paint.

Screenshot_2020-02-12 Galería OMR ( galeriaomr) • Photos et vidéos Instagram
  • Actu
  • Scandale

Une critique d’art détruit accidentellement une œuvre estimée à 18.000 euros

C’est la dégringolade ! Lors d’une exposition organisée à Mexico à l’occasion de la seizième édition de la Zona Maco, Alvelina Lésper détruit par accident une œuvre de Gabriel Rico, un artiste contemporain.