Fernand Khnopff
Fernand Khnopff

ORNANS // Courbet dessinateur

Du 14 février au 29 avril 2019 -
Musée Gustave Courbet //

  • ©  Musée  Gustave  Courbet,photo  :  Pierre  Guenat
  • ©  Musée  Gustave  Courbet,photo  :  Pierre  Guenat
  • (c) Petit
  • ©  Musée  Gustave  Courbet,-photo  :  Pierre  Guenat
  • ©  Musée  Gustave  Courbet,photo  :  Pierre  Guenat
  • ©  Musée  Gustave  Courbet,-photo  :  Pierre  Guenat
  • ©  Musée  Gustave  Courbet,-photo  :  Pierre  Guenat
  • ©  Musée  Gustave  Courbet,-photo  :  Pierre  Guenat
  • ©  Musée  Gustave  Courbet,-photo  :  Pierre  Guenat

 

L’année 2019 est marquée par le bicentenaire de la naissance de Gustave Courbet : c’est donc l’occasion de (re)découvrir l’art passionné de cet esprit libre, qui refusait les étiquettes et les compromis. Cette première exposition de l’année dédiée à Courbet donne le ton, puisqu’elle est centrée autour d’une des facettes les moins connues de l’artiste, c’est-à-dire sa pratique du dessin. Qu’importe le médium, que ce soit par la peinture, la sculpture ou le dessin, l’enfant terrible s’exprime haut et fort. Sa verve et sa fougue en font, malgré lui, le chef de file du mouvement réaliste. Ce courant artistique, né en Angleterre et en France au milieu du XIXe siècle, a pour but de traduire la réalité du monde et ses problématiques sociales et politiques. Les réalistes, en littérature aussi bien qu’en peinture, rejettent le romantisme, le classicisme et toute forme d’idéalisation outrancière. Jugez vous-même en lisant la déclaration de Courbet : « J'ai étudié, en dehors de tout esprit de système et sans parti pris, l'art des anciens et des modernes. […] ma pensée n'a pas été davantage d'arriver au but oiseux de "l'art pour l'art". Non ! J'ai voulu tout simplement puiser dans l'entière connaissance de la tradition le sentiment raisonné et indépendant de ma propre individualité. ». Plus de quarante dessins inédits vous attendent pour une plongée exaltante et sensible dans « les mœurs, les idées, l'aspect» du siècle de Courbet.



Fernand Khnopff