Dess(e)in de nature

Maison Chaumet
Du 19 avril au 15 juin 2019

C’est tout simplement l’exposition de rêve… Des bijoux à foison magnifiquement présentés sur 3 étages, des secrets révélés, des trésors d’une fragilité inestimable, des salons d’exposition d’un raffinement inouï, une visite en petits groupes confidentiels, et tout ça gratuitement… C’est le type de coup de cœur qu’on ne pouvait pas garder pour nous !

  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (57)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (58)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (59)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (60)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (61)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (62)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (63)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (64)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (65)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (66)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (67)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (68)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (69)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (70)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (71)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (72)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (73)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (74)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (75)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (76)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (77)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (43)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (44)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (45)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (46)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (47)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (48)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (49)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (50)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (51)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (52)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (53)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (54)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (55)
  • Vue de l'exposition Dess(e)in de nature à la maison Chaumet, Paris (56)

 

La nouvelle exposition de la Maison Chaumet – on le rappelle première maison de joaillerie de française dont le créateur ne fut autre que le joailler attitré de Napoléon et Joséphine, celui qui sertit le Régent sur l’épée impériale et réalisa les plus incroyables diadèmes de l’Histoire… Nous nous rendons donc au 165 boulevard Saint-Germain, après - c’est important - avoir pris le soin de réserver par téléphone notre visite, gratuite.

Et là, c’est l’éblouissement. Passez la somptueuse boutique et ses bijoux contemporains flamboyants, et prenez un ascenseur privatif qui vous mène dans les étages secrets de la boutique. Des salons protégés des regards, dans une lumière douce et tamisée, qui préserve les trésors exposés.

Nous entrons ici dans une nature tout singulière, celle du grand joailler. Pour comprendre le contexte, il faut savoir que la Maison Chaumet est la seule Maison de haute-joaillerie au monde à avoir gardé plus de 2 siècles d’archives, un patrimoine inestimable, composé de dizaines de milliers de dessins et de gouaches d’artistes – car concevoir un bijou d’exception imposait de faire appel aux plus grands artistes de leur temps – mais aussi des maquettes de bijoux, des archives photographiques qui remontent aux premiers jours de l’histoire de la photographie, des écrits précieux, et bien sûr des bijoux… Et ce sont tous ces trésors qui sortent exceptionnellement des coffres – sur une courte durée en raison de leur immense fragilité à la lumière notamment – pour nous être présentés.

Et effectivement, quelle émotion… face à tant d’Histoire racontée tout en pierres précieuses, en dessins d’une délicatesse incroyable dont certains remontent à 1830, face aussi à tant de cohérence perpétuée dans le temps, un sens de la transmission et du patrimoine propre aux plus grandes maisons d’art, tout tourne ici autour de la nature, tour à tour sauvage et indomptable, puis progressivement domestiquée par l’homme, jardinier-joailler aux mains d’or.

Une promenade inédite dans une source d’inspiration majeure et infinie pour les artistes de tous les temps. Ici nous découvrons des études préparatoires aux allures de planches botaniques, et suivons étape par étape, les secrets de la création d’un sublime herbier joaillier, où s’épanouissent les plus belles pierres.

On y célèbre le lien à la nature, animale ou végétale, abeilles, feuilles de chêne, fougères, Chèvrefeuille, œillet, pensées, lierre et évidemment les fameux épis de blé, symboles de fertilité et d’abondance, motifs chéris de l’Impératrice Joséphine. On y croise un candélabre de 2 mètres de haut d’une précision stupéfiante, des planches de croquis sur la représentation d’insectes ou de fleurs encore méconnus à l’époque de leur réalisation, des heures et des heures d’observations et de recherches pour coller à la réalité d’une nature insoupçonnée.

Et le temps défile, les années passent, nous traversons les époques jusqu’à aujourd’hui, avec des pièces d’exception résolument modernes comme ce collier fait de bronze et d’or, révolutionnaire dans les années 70, ou ce diadème revisité, réalisé par un artiste aussi jeune que son talent est grand, Scott Armstrong, qui revisite les jardins à la française dans une création de nature architecturale au design à tomber… diadème qui porte d’ailleurs magnifiquement son nom de « Vertiges ». Un fabuleux jardin joailler dans lequel il fait si bon de se promener. 45 minutes de visite, 45 minutes de rêve éveillé. Une merveille.

Commissaire de l’exposition :

Marc Jeanson, ingénieur agronome et botaniste, responsable des collections de l’Herbier national au Muséum national d’Histoire naturelle à Paris

Chaumet nous dévoile, à notre plus grand plaisir, sa deuxième exposition au 165 boulevard Saint-Germain, et nous montre les secrets de cet artiste joaillier - la façon dont il s’inspire de l’art pour ses créations. Après Brillantes Écritures sur ses liens avec les personnalités littéraires, la Maison explore le rapport de l’artiste à la nature. La faune et la flore l’inspirant depuis toujours, Chaumet célèbre cette nature vivante et féconde grâce à l’utilisation de pierres et de joyaux. Une représentation du vivant transcendée par la technique, qui laisse s’épanouir la forme et le caractère. Sa démarche artistique est retranscrite à travers une sélection d’une centaine de dessins des années 1830 au début du XXe siècle. Vous pourrez admirer combien l’art du trait de Chaumet dialogue si bien avec la nature, pour donner forme à des créations naturalistes. Des études détaillées à l’allure de planches botaniques aux dessins d’aspirations et d’exécution jusqu’au joyau final, l’inspiration de Chaumet pour la nature semble n’avoir plus de limites.

The House explores the relationship of the artist to nature. Chaumet celebrates this living and fertile fauna and flora through the use of stones and jewels.

  • Joseph Chaumet, projet de broche
  • Projet de broche pensée des jardins
  • projet de devant de corsage marguerite
  • Projet de diadème lierre

 

A voir aussi du 24 juillet et jusqu’au 14 septembre.

>> réservation par ici