Passée au crible : Toutânkhamon,le trésor du pharaon

Grande Halle de la Villette
Jusqu'au 22 septembre 2019

L'EXPOSITION DU SIÈCLE ?

  • Vue de l'exposition Toutankhamon, la Grande Halle de la Villette, Paris (69)
  • Vue de l'exposition Toutankhamon, la Grande Halle de la Villette, Paris (68)
  • Vue de l'exposition Toutankhamon, la Grande Halle de la Villette, Paris (67)
  • Vue de l'exposition Toutankhamon, la Grande Halle de la Villette, Paris (65)
  • Vue de l'exposition Toutankhamon, la Grande Halle de la Villette, Paris (64)
  • Vue de l'exposition Toutankhamon, la Grande Halle de la Villette, Paris (63)
  • Vue de l'exposition Toutankhamon, la Grande Halle de la Villette, Paris (62)
  • Vue de l'exposition Toutankhamon, la Grande Halle de la Villette, Paris (61)
  • Vue de l'exposition Toutankhamon, la Grande Halle de la Villette, Paris (60)
  • Vue de l'exposition Toutankhamon, la Grande Halle de la Villette, Paris (59)
  • Vue de l'exposition Toutankhamon, la Grande Halle de la Villette, Paris (57)
  • Vue de l'exposition Toutankhamon, la Grande Halle de la Villette, Paris (56)
  • Vue de l'exposition Toutankhamon, la Grande Halle de la Villette, Paris (55)
  • Vue de l'exposition Toutankhamon, la Grande Halle de la Villette, Paris (54)
  • Vue de l'exposition Toutankhamon, la Grande Halle de la Villette, Paris (52)
  • Vue de l'exposition Toutankhamon, la Grande Halle de la Villette, Paris (51)
  • Vue de l'exposition Toutankhamon, la Grande Halle de la Villette, Paris (49)
  • Vue de l'exposition Toutankhamon, la Grande Halle de la Villette, Paris (48)
  • Vue de l'exposition Toutankhamon, la Grande Halle de la Villette, Paris (47)
  • Vue de l'exposition Toutankhamon, la Grande Halle de la Villette, Paris (46)
  • Vue de l'exposition Toutankhamon, la Grande Halle de la Villette, Paris (45)
  • Vue de l'exposition Toutankhamon, la Grande Halle de la Villette, Paris (44)

 

On nous l’annonce modestement comme l’exposition du siècle. Qu’en est-il vraiment ? Cela fait presque cent ans que le tombeau royal du pharaon fut découvert–le 4 novembre 1922–par l’archéologue britannique Howard Carter dans la vallée des Rois, au terme de six campagnes de fouilles. Ce dernier mourut d’ailleurs ( d’une malédiction ?) à la veille de la publication de son ouvrage sur la sépulture, lui qui avait consacré dix ans de sa vie à répertorier l’incroyable trésor. Toutânkhamon, le pharaon de la XVIIIe dynastie égyptienne, au XIVe siècle avant J.-C. revient en France pour la première fois depuis 1967, où il avait attiré 1,2 millions de visiteurs au Petit Palais. Le jeune pharaon a accédé au trône à 9 ans avant de mourir brusquement du paludisme, à 19 ans à peine. L’exposition montre le voyage vers l’au-delà de Toutânkhamon sur 2000 m2. Toutes les tombes des pharaons d’Egypte ont été allègrement pillées pendant des millénaires, sauf la sienne, sauvée par l’oubli. Dans une semi obscurité énigmatique, une scénographie interactive. Même le Louvre a accepté de se séparer de l’un de ses chefs-d’œuvre,« le dieu Amon protégeant Toutânkhamon ». Sur les 5000 objets précieux avec lesquels le célèbre roi était enterré,conservés au Musée du Caire, 150 chefs-d’œuvre d’exception sont présentés ici, dont 50 pour la première fois hors d’Egypte, comme son lit fait en bois et couvert de feuilles d’or, un bouclier cérémoniel en bois doré, une paire de gants en lin brodé, un arc filiforme incrusté de verre, ses sandales en or, un faucon solaire, l’étui d’un arc de chasse aux têtes de lion en faïence bleue, un pectoral en or de l’oiseau Ba, des parures par dizaines... En bref, 200 kilos d’or, des pierres précieuses par milliers, quatre sarcophages... On regrettera néanmoins de ne pas pouvoir admirer celui en or massif de 110 kilos, évidemment resté en Egypte, tout comme le célèbre masque funéraire de 10 kg d’or, incrusté de lapis-lazuli et d’autres pierres semi-précieuses quine quittera, lui non plus, plus jamais l'Egypte. Autre - grosse - déception - le prix de l’exposition pour le jeune public, qui avoisine les 20 euros pour les 4 ans et plus, ce qui ôte à cette très belle exposition sa dimension pédagogique« pour tous ». On se consolera en se disant que c’est sans doute la dernière fois que l’on pourra admirer autant de trésors, puisqu’à partir de 2022, la majorité des œuvres présentées ici ne seront plus visibles qu’au Caire, dans un nouveau musée actuellement en construction.


Vous aimerez aussi…

© Arts in the city
  • Incontournable
  • Photo

Passée au crible : Déclarations, exposition photo Sebastiao Salgado

Musée de l'Homme
Du 8 décembre 2018 au 30 juin 2019

Illustrer l’un des plus grands textes de l’Humanité– la Déclaration universelle des Droits de l’Homme– par des photos, c’est bien là l’idée du Musée de l’Homme qui convie en ses murs historiques, l’artiste Sebastião Salgado, célèbre photographe brésilien, humaniste voyageur et acteur environnemental engagé.

© Arts in the City
  • Incontournable
  • Numérique

Passée au crible : Van Gogh, la nuit étoilée

L'Atelier des Lumières
Jusqu'au 31 décembre 2019

Vous avez envie de vous promener dans un ciel étoilé ? De fouler un champ de tournesols en plein Paris ? D’entrer dans la chambre de Vincent Van Gogh ? En bref, vous téléporter dans le monde et le génie du peintre néerlandais ? Tout cela paraît bien irréel. Et pourtant, l’Atelier des Lumières l’a fait.