Giverny - Ker-Xavier Roussel. Jardin privé, jardin rêvé

Musée des Impressionnismes Giverny
Jusqu'au 11 novembre 2019

 

8

A l’occasion de ses 10 ans, le Musée des Impressionnismes Giverny a choisi d’inviter un peintre nabi, Ker Xavier-Roussel, moins célèbre que ses camarades Pierre Bonnard, Maurice Denis ou encore Edouard Vuillard, fondateur du courant.

Il aura fallu plus de 50 ans pour que le travail de ce dernier soit – enfin – remis à l’honneur dans une institution française. La dernière rétrospective remonte à 1968 à l’Orangerie des Tuileries, en même temps que celle son ami Vuillard dont il épousera  – pour l’anecdote – la sœur. L’exposition lève le voile sur des aspects centraux du travail du peintre, qui pourtant avaient jusqu’ici été ignorés. Saviez-vous par exemple que ce peintre de génie était aussi un grand décorateur, mandaté pour réaliser les décors scénographiques de la Comédie des Champs-Elysées ou du Palais de Chaillot notamment. Au-delà de ses fameuses expérimentations nabies, ce qui nous frappe ici, ce sont les oniriques narrations mythologiques de l’artiste. Rien d’étonnant quand on sait que Ker Xavier-Roussel en a lui-même été épris pendant 40 ans. On se régale avec la champêtre toile Cap d’Antibes et ses personnages dont la nudité nous rappelle la mythologie et ses festins en plein air.  Un tel attrait pour les cadres idylliques doit rendre mélancolique.

Mélancolique vous le serez sans doute un peu en découvrant une autre facette du peintre, plus sombre et à la frontière de la peinture abstraite. Clair de lune sur la mer et son bleu nocturne pourraient bien déteindre sur vous mais étonnamment vous prodiguer une certaine sérénité qui n’est pas de tout refus. Au sortir de cette exposition habilement nommée Jardin privé, jardin rêvé, impossible de ne pas apprécier les somptueux jardins du Musée Giverny.

*******

Plus de cent toiles du peintre impressionniste Ker-Xavier Roussel vous attendent à Giverny cet été. Associé au mouvement Nabi, le peintre, qui se passionne pour les estampes japonaises, affectionne aussi le pastel. Ses compositions mythologiques, ses paysages colorés et ses œuvres, teintées d’une mélancolie caractéristique du symbolisme de fin-de-siècle, sont à découvrir d’urgence.

Peut-être avez vous d’ailleurs déjà admiré Ses grandes fresques décoratives, créées notamment pour le théâtre de Chaillot à Paris et le Palais des Nations à Genève ? C’est un bien bel hommage que rend le Musée des impressionnismes de Giverny à ce peintre, décorateur et photographe surprenant et sensible.

 

MUSÉE DES IMPRESSIONNISMES GIVERNY 
Jusqu'au 11 novembre 2019 
99 Rue Claude Monet, 27620 Giverny


Vous aimerez aussi…

habiller le merveilleux - azay le rideau - Lac des cygnes - la reine © Pascal François - 92LC002-2
  • En famille
  • Insolite

Habiller le merveilleux : une exposition au Château d'Azay-le-Rideau

Château d'Azay-le-Rideau
Du 26 juin au 3 novembre 2024

Le château d'Azay-le-Rideau accueille l'exposition 'Habiller le merveilleux' : voyage immersif au cœur des représentations qui ont marqué les décennies passées.

musée sainte croix - parcours permanent - Angesmusiciens_détourés
  • Classique
  • En famille

Nouveau parcours d'exposition au Musée Sainte-Croix de Poitiers : de l'ombre à la lumière

Musée Sainte-Croix
Parcours permanent

Le Musée Sainte-Croix revient sur 13 siècles d'archéologie avec ce nouveau parcours d'exposition permanent.

Exposition Theodore Rousseau - Barbizon -Théodore Rousseau -Landes et roches d’Arbonne
  • Classique
  • Incontournable

Exposition Se souvenir de Théodore Rousseau au Musée départemental des peintres de Barbizon

Musée régional des peintres de Barbizon
Jusqu'au 25 août 2024

Les œuvres de Théodore Rousseau sont mises à l'honneur dans une exposition inédite du Musée Départemental des peintres de Barbizon.

exposition nicolas eekman - musee de flandre - Mascarade
  • Contemporain
  • Insolite

L'exposition Le Monde Fabuleux de Nicolas Eekman au Musée de Flandre

Musée de Flandre
Du 6 avril au 8 septembre 2024

Le musée de Flandre consacre une exposition à Nicolas Eekman, rétrospective nous plongeant dans l'univers profane au charme délicieusement suranné du peintre.