Joris-Karl Huysmans au Musée d'Orsay

Musée d'Orsay
Du 26 novembre 2019 au 1er mars 2020

  • Jean-Louis Forain, Portrait de Charles-Marie, dit Joris-Karl Huysmans, écrivain
  • Puvis de Chavannes, Jeunes filles au bord de la mer
  • Henri Gervex, Rolla
  • Edgar Degas, Dans un café ou L'Absinthe
  • Edgar Degas, Portraits à la Bourse
  • Gustave Caillebotte, Au café
  • Claude Monet, Effet de neige à Vétheuil ou Eglise de Vétheuil neige
  • Félix Nadar, Portrait de Charles Baudelaire
  • Edouard Manet, Portrait de Mallarmé
  • Giovanni Boldini, Le comte Robert de Montesquiou (1855-1921), écrivain
  • Gustave Moreau, L'Apparition
  • Félicien Rops, La femme au lorgnon
  • Odilon Redon, Christ en croix
  • Charles-Marie Dulac, Paysage mystique

 

De Degas à Grünewald

Voilà une exposition qui vous permettra de connaître aussi bien un écrivain qu’un critique d’art. Car chez Joris-Karl Huysmans : littérature et art vont de pair. Ecœuré et désabusé par le monde moderne, cet écrivain du XIXe siècle voyait dans les courants artistiques une manière d’élaborer son style littéraire. Tantôt naturaliste, symboliste, décadent ou encore satanique, Huysmans peine à trouver sa place et à se caser lui-même : sans doute parce qu’il était trop désespéré et érudit pour se conformer à une étiquette.

Attendez-vous à découvrir un boulimique d’art parmi les 270 œuvres qui jalonnent ce parcours. De l’Impressionnisme au Symbolisme, vous pourrez y admirer des peintures, des dessins ou encore des estampes. Parmi leurs créateurs, on y retrouve : Caillebotte, Redon, Degas, Gustave Moreau, Manet ou encore l’excentrique Félicien Rops. Huysmans ne s’intéressait pas seulement aux artistes – plus particulièrement aux peintres – pour ce qu’ils pouvaient leur apporter dans ses écrits. Il se présentait comme l’un de leurs meilleurs ambassadeurs. 

Dans ses critiques, l’homme de lettres emmène son lecteur comme s’il lui racontait une histoire. Chroniqueur, il rédige des comptes rendus des Salons de peinture et n’hésite pas à prendre la défense d’œuvres snobées par le jury. L’impressionniste Manet en sera le meilleur exemple avec sa toile Nana puisque Huysmans la considère comme étant « l’une des meilleures toiles qu’il ait jamais signées. […] supérieure à beaucoup des lamentables gaudrioles qui se sont abattues sur le Salon de 1877 ». Vous l’aurez compris, l’exposition tend à nous montrer le rôle primordial d’un homme qui a largement participé au rayonnement et la vulgarisation de l’art.  Résolument moderne, notre critique d’art a su endosser toutes les identités esthétiques et intellectuelles, sans doute pour réenchanter un monde qui le dépassait. 

Le saviez-vous ? 

Huysmans descendait par son père, d'une lignée d'artistes peintres flamands. Certains tableaux du plus célèbre de ses ancêtres, Cornelis Huysmans, peintre à Anvers du XIIe siècle sont exposés aujourd’hui à Paris au musée du Louvre. Autant dire que l’écrivain avait l’art dans le sang. 

Did you know Joris-Karl Huysmans as a writer and an art critic ? Full of knowledge, this man deserves to be known, even more than he used to be.