Un tableau de Klimt retrouvé dans le jardin d’une galerie Italienne

  • Gustave Klimt, Portrait d'une dame, vers 1916, huile sur toile, 60 x 55 cm. Photo Yorck Project / Directmedia

 

Vous n’allez pas en croire vos oreilles ! Un tableau du peintre autrichien Gustav Klimt, a été retrouvé dans le jardin d’un musée du nord de l’Italie. Une découverte des plus inattendues ! Le contexte de cette découverte est d’autant plus cocasse, on vous raconte. Ce que vous ne savez pas, c’est qu’il y a 23 ans ce tableau avait été dérobé au même endroit à Piacenza au sein de la galerie Ricci Oddi, un musée du nord-est de la péninsule. C’est en février 1997 que le tableau intitulé Portrait d’une Dame a disparu sans laisser de trace et ce lorsque la galerie était fermée pour raison de travaux.

Mais comment ce tableau a -t- il était retrouvé ? Voici la réponse. Ce sont des jardiniers qui, le 10 décembre dernier, alors qu’ils nettoyaient le mur extérieur du musée, l’ont retrouvé par hasard. L’œuvre était cachée dans une petite trappe d’aération enveloppée d’un sac poubelle noir sur son châssis mais sans cadre. La trappe étant recouverte de lierre, personne ne s’en est rendu compte !

Une enquête technico-scientifique était en cours pour déterminer si cette toile est belle est bien une œuvre authentique. Et puis vendredi 17 janvier l’annonce est tombée : "C'est avec une grande émotion que je peux vous dire que le tableau retrouvé est authentique", a annoncé Ornella Chicca, magistrate chargée de l'enquête sur cette disparition.

Ce qui le prouve ? Anna Selleri une spécialiste en la matière a examiné la fameuse toile de Klimt. Selon elle, le cadre, les tampons situés au dos, les sceaux et les étiquettes apparaissent comme étant des authentiques. De plus l’expert Guido Cauzzi a entrepris de prendre des photographies de fluorescence et de lumière rasante sur l’œuvre en les comparant à celle effectuées en 1996.

"La correspondance entre les images a permis de vérifier qu'il s'agit bien du tableau original", a-t-il assuré à la presse.

Dès lors de la découverte, le directeur du musée Massimo Ferrari avait annoncé à l’Agence France-Presse avoir des « signaux positifs » à l’égard de l’authenticité de l’œuvre de Klimt. D’après lui et par le biais l’avis des experts l’arrière du tableau où se trouvent les sceaux en cire et le tampon du musée sont difficilement re constituables même pour les meilleurs faussaires de l’histoire. Tout est bien qui finit bien !


Vous aimerez aussi…

© DR
  • Découverte
  • Insolite

Des chewing-gums jetés deviennent des œuvres d’art !

L’art est partout ! Le street artiste Ben Wilson n’hésite pas à nous le prouver grâce à ses créations. Des œuvres singulières réalisées sur les chewing-gums des trottoirs anglais. Original non ?

DALI-Profil-of-time-Bronze-738x1024
  • Actu
  • Scandale

Dix sculptures de Salvador Dali volées dans une galerie à Stockholm

Inédit ! 10 œuvres du célèbre Salvador Dali estimées entre 20 000 et 50 000 euros ont été dérobées. Un cambriolage orchestré ce jeudi, à l’aube, au sein d’une galerie à Stockholm.

© Stephen McMennamy

Les combophotos originaux du photographe Stephen McMennamy

Vous avez peut-être déjà entendu parler de Stephen McMennamy, un graphiste aux idées originales et décalées. Une manière ludique de réinventer les objets du quotidien de façon à faire naître des productions poétiques et surréalistes.

© Galerie Itinerrance

Le Pavillon Habib Bourguiba : une œuvre architecturale novatrice

Une œuvre architecturale innovante a vu le jour récemment dans le 14éme arrondissement de Paris. Vous l’avez peut-être aperçue… difficile de l’a rater ! Un édifice artistique intitulé Pavillon Habib Bourguiba, créé pour favoriser l’extension de la capacité d’accueil des étudiants et des chercheurs tunisiens de la Cité Internationale universitaire de Paris.