Turner, peintures et aquarelles au musée Jacquemart-André

Musée Jacquemart-André
Du 13 mars au 20 juillet 2020

  • Turner, Venise Vue sur la lagune au coucher du soleil
  • Turner, Cathédrale de Durham Intérieur, vue vers l’est le long de l’aile sud
  • Turner, Coucher de soleil
  • Turner, Dinant, Bouvignes et Crèvecoeur coucher de soleil
  • Turner, Ehrenbreitstein avec un arc-en-ciel
  • Turner, Jumièges
  • Turner, L’Artiste et ses admirateurs
  • La Tamise près d’Isleworth barque et péniches au premier plan Turner
  • La Visite de la Tombe Turner
  • Turner, Le Lac Léman avec la Dent d’Oche au-dessus de Lausanne
  • Turner, Le Rameau d'or
  • Turner, Scarborough
  • Turner, Venise, la Piazzetta avec une Cérémonie du Doge épousant la mer
  • Vue de Richmond Hill et d’un pont Turner
  • Vue des gorges de l’Avon Turner

 

Peintre de la lumière

Si la photographie est, étymologiquement, l’art de peindre la lumière, Joseph Mallord William Turner est assurément le plus grand « photographe » du XIXe siècle. Cet immense représentant de l’âge d’or de l’aquarelle anglaise sut exploiter comme personne les effets de lumière et de transparence.

En partenariat avec le fonds Turner de la Tate Britain, le Musée Jacquemart-André met en avant le rôle qu’a joué dans sa vie l’aquarelle. Les soixante aquarelles et dix peintures à l’huile ici, dont certaines pour la première fois en France, offrent ainsi des points de vue uniques sur l’esprit, l’imagination et la pratique privée du peintre.

Cette sélection d’œuvre retrace pas à pas l’évolution de Turner, de ses débuts conventionnels comme dessinateur de paysage topographique et d’architecture jusqu’à ses années de maturité où il embrasse une diversité extraordinaire de sujets dans un style vif.

On découvre un jeune Turner autodidacte se formant seul au dessin, s'affranchissant progressivement des conventions du genre pictural et mettant au point sa propre technique. On se laisse charmer par son appréciation subtile de la lumière, de la couleur et des effets atmosphériques qui l’a rendu célèbre, de la Tamise à la lagune de Venise en passant par le lac Léman.

Tour à tour académiques (Vue de Richmond Hill et d’un pont) et radicales (Venise, la Piazzetta avec une Cérémonie du Doge épousant la mer), japonisantes (Vue des gorges de l’Avon) et mystiques (La Visite de la tombe), ses œuvres posent les bases de la peinture moderne, anticipant même les effets impressionnistes d’un Monet (Venise Vue sur la lagune au coucher du soleil).

Une véritable profession de foi pour celui dont les derniers mots auraient été « Le soleil est dieu ».

Le saviez-vous ?

À sa mort, en 1856, Turner a légué à la nation anglaise de nombreuses peintures à l’huile, études inachevées et ébauches, ainsi que des milliers d’œuvres sur papier : aquarelles, dessins et carnets de croquis. Ce fonds exceptionnel est aujourd’hui conservé à la Tate Britain.

Musée Jacquemart-André
Du 13 mars au 20 juillet 2020

158 boulevard Haussmann, 75008 - M° Saint-Augustin (9) - Tous les jours 10h-18h, lundi jsq 20h30 - Tarif : 15 € - TR : 9,5 à 14 € - Gratuit -7 ans

"Painter of the light", Turner pictured sun effects on water like nobody before and strongly influenced Impressionnist artists.


Vous aimerez aussi…

Turner, peintures et aquarelles - La Visite de la Tombe Turner
  • Incontournable
  • Classique

A la loupe - Exposition Turner

Musée Jacquemart-André
Du 13 mars au 20 juillet 2020

La Visite de la Tombe (1850), James William Turner.

Homage to the square guarded 1952-1976
  • Contemporain
  • Incontournable

Josef et Anni Albers au Musée d'Art Moderne

Musée d’art moderne
D’octobre 2020 à février 2021

Le Musée d'art moderne de Paris présente l'oeuvre de Josef et Anni Albers, couple d’artistes pionniers du modernisme du XXe siècle.

Chirico Giorgio de (1888-1978). Paris, Centre Pompidou - Musée national d'art moderne - Centre de création industrielle. AM2009-198.
  • Incontournable
  • Contemporain

Giorgio de Chirico, la peinture métaphysique à l'Orangerie

Musée de l'Orangerie
Du 1 er avril au 13 juillet 2020

L’œuvre métaphysique de Giorgio de Chirico, artiste inclassable admiré puis détesté par les surréalistes, est à redécouvrir au Musée de l’Orangerie.

Tissot James (dit), Jacques Joseph (1836-1902). Royaume-Uni, Londres, Tate Collection. N04847.
  • Incontournable
  • Classique

James Tissot (1836-1902), l'ambigu moderne

Musée d'Orsay
Du 24 mars au 19 juillet 2020

Voilà 35 ans que James Tissot ne s’était pas vu consacrer une rétrospective parisienne. Le musée d’Orsay nous fait redécouvrir son œuvre ambiguë et fascinante avec cette merveilleuse exposition, mettant en lumière ses grandes réussites ainsi que ses recherches les plus originales.