On a testé pour vous le ballet Le Lac des cygnes, en ligne sur le site de l'Opéra de Paris

Le Lac des cygnes de Tchaïkovski
Replay gratuit jusqu'au 5 avril 2020

  • Le Lac des cygnes à l'Opéra de Paris

 

1

Le rideau s'ouvre sur un décor vide, centralisant l'attention du spectateur sur le Prince Siegfried endormi, dont le sommeil est agité par un cauchemar prémonitoire : un oiseau noir transforme une princesse en cygne et l'enlève. Cette malédiction deviendra réalité : le prince sera séduit par Odette, une jeune femme transformée en cygne.

Regarder l'opéra

La chorégraphie de Rudolf Noureev est l'une des multiples adaptations du ballet mythique de Tchaïkovski. Elle met en avant la danse masculine et souligne l'importance du Prince. Dans une interview à l'Opéra de Paris, Germain Louvet, un danseur étoile interprétant le rôle du Prince, insiste sur la beauté de ce personnage, difficile à incarner :  "Je pense qu’il est important de parvenir à exprimer une certaine dualité. Il faut trouver le bon équilibre entre un personnage de haut rang, d’une élégance noble tout en révélant le côté humain, torturé et mélancolique d’un jeune prince adolescent qui se cherche encore. Pour y parvenir, je suis allé chercher dans mon propre vécu afin de l’exprimer sur scène."

Outre le Prince, le Corps de Ballet représenté par trente-deux cygnes qui accompagnent Odette, nous fascine. Les danseuses reproduisent les mêmes pas, adoptent à l'unisson des poses similaires, presque géométriques, comme si elles ne formaient qu'un seul et même être. "La particularité du Corps de Ballet dans Le Lac des cygnes vient de son homogénéité.  Selon moi, chaque cygne représente un double d’Odette", explique Clotilde Vayer, Maître de ballet.

Étonnamment, cette partition ne reçut pas un accueil chaleureux lors de sa création. Jugée trop compliquée, elle ne connut le succès qu'après la mort de Tchaïkovski. Aujourd'hui, elle traverse les époques sans jamais perdre de son éclat. Vous pouvez regarder ce ballet en ligne sur le site de l'Opéra de Paris, gratuitement, jusqu'au dimanche 5 avril.