Le Centre Pompidou se transforme en cinéma d’art et d’essai tous les mercredis

Tous les mercredis à 15h
Sur la plateforme du Centre Pompidou

  • Le Centre Pompidou lance le "cinéma du musée".

 

1

Le musée propose de découvrir sur sa plateforme numérique des films à la croisée des avant-gardes, du cinéma expérimental, du documentaire et du film d’artiste, tous les mercredis, sans bouger de chez soi.

Lancée le 19 mars dernier, la plateforme numérique du Centre Pompidou propose toutes sortes de contenus afin que le public puisse continuer d’accéder à l’art. Après les visites guidées d’exposition en vidéo, les MOOC et les programmes pédagogiques, le musée lance sa salle de cinéma dématérialisée : le Cinéma du musée.

Tous les mercredis à 15h, le Centre Pompidou propose de découvrir depuis sa plateforme numérique des films à la croisée des avant-gardes, du cinéma expérimental, du documentaire et du film d’artiste. Chaque film est accompagné d’un commentaire, d’une analyse ou d’une mise en dialogue avec d’autres œuvres des collections du Musée national d’art moderne.

La programmation est assez pointue. Les deux premières semaines, vous pourrez voir Les Mains négatives (1979) de Marguerite Duras, court-métrage sur les traces de mains laissées il y 30 000 ans sur les parois des grottes, et La Première partie du roi Henri IV de double V Shakespeare : une analogie (1972) de Joëlle de la Casinière, film expérimental qui raconte une expérience rêvée de living theater

Seront proposés dans les semaines suivantes Au Printemps (1929) de Mikhail Kaufman, ciné-poème qui documente différentes situations de la vie quotidienne à Kiev ; Deux fois (1969) de Jackie Raynal, « film spontané » qui témoigne du désenchantement au lendemain de mai 68 ; et L’Eau de la Seine (1982-1983) de Teo Hernandez, essai expérimental inspiré par le fleuve parisien.


Vous aimerez aussi…

Paris 1942 tournage Adieu Monsieur Haffmann (5)
  • Actu
  • Cinéma

Un quartier de Paris confiné en 1942 après l’arrêt du tournage d’Adieu Monsieur Haffmann

Retour en 1942 pour un quartier de Paris où était tourné le film Adieu Monsieur Haffmann. Pris de court par l’annonce du confinement, les équipes du film ont laissé les décors sur place, replongeant les habitants dans l’ambiance de l’Occupation.

© : Jean-Pierre Gonçalves de Lima/David Hockney Courtesy Pace Gallery.
  • Actu

Le confinement de David Hockney en Normandie

C’est en Normandie, dans le Calvados que le célèbre peintre David Hockney a posé ses valises pendant le confinement. Un petit coin de paradis orné de fleurs et de verdure où l’artiste britannique s’est aménagé un petit nid de création.

MjAyMDA1MTM2ZDNjYzgzMTY2NTE3OTcwMGZiOGFlMzRlZmE0ZTE
  • Actu

Nouvelle mesure pour les écoliers de Caen: le musée remplace les salles de classe

À défaut d’être trop petite pour respecter les mesures de distanciation sociale, les salles de classes des écoliers caennais laissent place aux grandes salles des musées.

Musée Ariana
  • À la maison
  • Contemporain

Devenez commissaire d'exposition et choisissez les œuvres de la prochaine rétrospective du musée Ariana

Musée Ariana

Vous avez toujours rêvé d'être commissaire d'exposition ? Votre rêve va devenir réalité grâce au musée Ariana, musée suisse de la céramique et du verre situé à Genève, qui organise une exposition participative.