Piscine de Roubaix
Piscine de Roubaix

Une visite guidée de 150 œuvres à domicile !

Difficile parfois de se faire entendre au sein des visites de groupes et d’y passer le temps souhaité devant les œuvres…  Cela peut engendrer une certaine forme de frustration pour les plus curieux d’entre vous, sans que vous ne puissiez y remédier. C’est là que la technologie du MUMA intervient.

Mettre les œuvres au service du public, c’est leur objectif. Pour cela tout est mis en pratique : un panel de 150 œuvres est à votre disposition en ligne, avec des images en HD qu’on peut observer en détails ou encore avec un descriptif disponible en audioguide.

Les pièces de maîtres sont divisées selon un ingénieux système de classement, en tranches temporelles et en fonction de leur mouvement artistique pour permettre au spectateur de naviguer facilement d’une œuvre à l’autre. Un parcours intuitif qui vous permettra d’étancher votre soif de connaissance, avec les grandes lignes de l’histoire des tableaux – que vous pouvez compléter en lisant la fiche pédagogique mise à votre disposition sous certaines œuvres.

Pour tout savoir sur le MuMa, c'est ici.

Nos coups de cœur

Voir Claude Monet, Les Nymphéas (1904)

© MuMa Le Havre / David Fogel


A la fin du XIXe siècle, Monet s’installe dans sa maison de Giverny. Saviez-vous qu’il avait détourné une rivière pour créer son fameux « jardin d’eau » - un bassin surplombé d’un pont, aux allures japonisantes qu’il affectionnait tant ? Après avoir consacré une série entière sur cette esthétique, il tourne son pinceau vers le bassin en lui-même, dont il peint les fameux nénuphars… Un motif qu’il déclinera tout de même pendant 27 ans !
Ce tableau-ci opère une focalisation double : il met en avant la profondeur abyssale de l’eau mais aussi ce qui y flotte. Bien qu’il continue à peindre le chatoiement de la lumière, Monet s’attarde ici davantage sur la fluidité et le mouvement du sujet.

Voir Hendrick ter BRUGGHEN, Vocation de Saint Matthieu, (ca. 1620)

© MuMa Le Havre / Charles Maslard

Plongez dans le temps en vous intéressant aux caravagistes du siècle classique… Pendant un séjour en Italie durant la seconde moitié du XVIème siècle, Ter Brugghen découvre la Vocation de Saint Matthieu de Caravage. Le souvenir de cette toile lui inspire trois œuvres visant à la décliner selon son style personnel. Celle-ci, peinte au Havre, reprend le motif né de la main du maître italien : le Christ invitant Lévi (futur Saint Matthieu) à abandonner ses possessions pour rejoindre les apôtres. On retrouve une forte inspiration du style pictural caravagiste, qui perdurera dans les autres toiles de Ter Brugghen, bien qu’avec une touche plus personnelle.

Voir Félix VALLOTTON, Le Haut-de-forme, intérieur ou La Visite (1887)

© MuMa Le Havre / David Fogel

Cette œuvre mystérieuse semble au premier abord s’inscrire dans la visée réaliste qui a été celle des précédentes peintures de Vallotton. Toutefois, on y décerne déjà le début de la déformation spatiale ironique qu’il développera dans la suite de sa carrière : le chambranle et l’angle du murs – qui fixent les principales lignes directrices de l’œuvre – se distordent jusqu’à se rejoindre derrière les pieds de la chaise. Cette technique fausse la perspective pour créer une ligne de fuite s’achevant au centre de l’œuvre. Une habile technique pour maîtriser parfaitement cette œuvre si particulière à l’atmosphère intimiste.

 

 

Mais aussi...

© MuMa Le Havre / David Fogel — © ADAGP, Paris, 2013

Voir Bernard BOUTET DE MONVEL, New York (entre 1928 et 1932)
Boutet de Monvel appartient à la période de renouveau des Arts Décoratifs français. A cette époque de début du XXème siècle, des artistes tels que Marcel Duchamp se rendent à New York et traite la ville dans leurs œuvres, en mettant en avant son rythme de vie particulier. C’est en 1926 que Boutet de Monvel s’y rend pour la première fois, 18 ans plus tard : il choisit alors de montrer la ville sous son aspect graphique, sa ligne architecturale, en éliminant tout détail superflux…

 

Ou bien...

© 2011 MuMa Le Havre / Charles Maslard

Voir Daniel RAVEL, Les Fruits rouges entre les verres (1956)

Après des études d’art poursuivies dans les années 30, Ravel s’intéresse aux impressionnistes et aux cubistes. En s’inspirant principalement de ces derniers, il crée un style unique en superposant ses compositions géométriques ; Les Fruits rouges entre les verres proposent une vision de cette technique, avec un travail sur les couleurs et la lumière. A peine un an après sa naissance, le tableau est acheté par l’État pour 125 000 Francs et siège au MUMA dès son inauguration, 4 ans après cela.

© 2018 MuMa Le Havre / Charles Maslard

Voir Ping-Ming HSIUNG (1922-2002), L'Oiseau (1956)
Né en Chine en 1922, Hsiung s’installe en France avec sa famille dans les années 1930. Il retourne rapidement en Chine avant de s’installer définitivement à Paris après la Seconde Guerre Mondiale. Sa production est variée : il peint, sculpte et danse. En achetant cette œuvre en 1956, le conservateur du MUMA souhaite donner un nouveau souffle à ses collections – dont la plupart des sculptures avaient été détruites pendant la guerre. Une nouvelle œuvre pour une seconde vie


Vous aimerez aussi…

Jim Kay a réalisé les illustrations de Harry Potter dans les toutes nouvelles éditions de Bloomsbury.
  • À la maison
  • Littéraire

Une exposition virtuelle sur Harry Potter à découvrir gratuitement

Vous êtes un fan de la saga Harry Potter et vous ne manquez aucun film diffusé tous les mardis soir sur TF1 en cette période de confinement ? Nous avons une nouvelle qui devrait vous réjouir : l'exposition "Harry Potter: Une histoire de la magie", organisée à la British Library à l'occasion du 20e anniversaire du premier tome des aventures imaginées par J. K. Rowling, est disponible gratuitement en ligne sur la plateforme Google Arts & Culture.

MRAC Occitanie Abdelkader Benchamma, exposition Fata Bromosa
  • À la maison
  • Contemporain

 Le CRAC et le MRAC Occitanie s’invitent chez vous !

Aujourd’hui plus que jamais le public est à la recherche de culture et d’évasion. Pour répondre à cette demande plus que naturelle, le CRAC et le MRAC Occitanie vous proposent de découvrir les merveilles dont ils regorgent… toujours depuis chez vous.

Collection musée du dessin et de l’estampe originale de Gravelines  © ADAGP, Paris. 2018
  • À la maison
  • Numérique

Saurez-vous reconnaître l'artiste qui se cache derrière les devinettes du Musée Matisse ?

Musée Matisse au Cateau-Cambrésis

"Exposé au musée Matisse, je suis né le 24 juillet 1892 à Noyelles-sur-Sambre. [...] Je passerai six ans dans l’armée, incluant la Première Guerre mondiale au cours de laquelle je serai blessé dans la Somme, en 1916. Cette expérience m'inspirera une célèbre toile, La Guerre, dans laquelle j'ai représenté cinq soldats casqués, engoncés dans des manteaux-cuirasses, dans une tranchée. [...] Qui suis-je ? " Cette devinette est extraite de la page Facebook du musée Matisse au Cateau-Cambrésis qui vous offre le nouveau Questions pour un champion artistique.

© Musée d’Orsay, RMN-Grand Palais
  • À la maison
  • Littéraire

Chroniques ardentes : une peinture en regard d'un texte littéraire

MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE CAEN

L'exposition "Les villes ardentes. Art, travail, révolte 1870 - 1914" a été reportée mais cela ne vous empêchera pas de découvrir les trésors qu'aurait dû accueillir le musée des Beaux-Arts de Caen : Emmanuelle Delapierre, directrice du musée, lance un podcast, "Chroniques ardentes", qui vise à lire un texte littéraire en regard d'un tableau dépeignant la société industrielle, qui figurera dans l'exposition.


Piscine de Roubaix