Une exposition virtuelle de caricatures débarque chez vous !

Universal Museum of Art

  • Les habitants de Sainte-Hélène prennent la fuite à la vue de leur nouveau souverain, Entrée triomphante de Bonaparte dans son nouveau royaume
  • Les Poires, Honoré_Daumier_(1831) : métamorphose, en quatre images, du roi Louis-Philippe Ier en poire.

 

2

Une pointe d'humour en ce moment n'est pas de refus ! Oubliez tous vos soucis en déambulant (virtuellement) dans les rues pavées de Paris, bordées de réverbères et de kiosques charmants, grâce à l'exposition de l'Universal Museum of Art (UMA) consacrée aux caricatures. La rue est en effet le principal point de diffusion de ces dessins humoristiques.

Visiter l'exposition virtuelle

Chaque rue correspond à un régime : la rue "Empire" renvoie au Premier Empire (de 1804 à 1815), la rue"Louis-Philippe" à la Monarchie de Juillet, et ainsi de suite jusqu'à aujourd'hui. Contemplez l'évolution des caricatures en fonction des  époques : alors qu'au temps de la monarchie absolue, la censure est prégnante, en 1789, la liberté de la presse est promulguée. Mais peu d'artistes s'adonnent à la caricature, de peur d'un prompt retour de la monarchie.

La caricature se multiplie après l'abdication de Napoléon Bonaparte : elle tourne en dérision la mise en scène du pouvoir orchestrée par l'empereur. "L'entrée triomphante de Bonaparte dans son nouveau royaume. Les habitants de Sainte-Hélène prennent la fuite à la vue de leur nouveau souverain", de Jules Lacroix, représente l'empereur sur le dos d'un chat, exilé à Sainte-Hélène où des rats, symbolisant les habitants, s'enfuient dès qu'ils l'aperçoivent. L'ironie du dessin est renforcée par le titre "entrée triomphante de Bonaparte".

Il faudra attendre la Troisième République pour que la liberté de ton soit totale. La caricature permet d'exprimer l'opinion publique et de la diffuser à grande échelle mais elle se fait aussi le porte-parole d'opinions violentes. Cette liberté de la presse durement acquise est remise en question lors de l'attentat du 7 janvier 2015 contre le journal Charlie Hebdo. Souvenons-nous de ce discours du cofondateur de Hara Kiri et de Charlie Hebdo, Cavanna, restitué dans cette exposition virtuelle : « Applaudir aux plus beaux exploits de la bêtise de la méchanceté, en rajouter, en allant dans le même sens qu’elle mais plus loin qu’elle, le plus loin possible dans la logique tordu, jusqu’à l’absurde, l’odieux, jusqu’au grandiose. Mépriser les tentatives des petites rigolades secondaires, taper là où ça fait le plus mal, comme un bœuf ».


Vous aimerez aussi…

Site web du Musée Ariana
  • À la maison
  • Insolite

Allô culture ! Une expo par téléphone ça vous tente ?

Musée Ariana

Vous avez testé le théâtre par téléphone et cette initiative vous a enchantés ? Les musées aussi se mettent à proposer des visites audios. L'un deux, le musée suisse Ariana, vous appelle chez vous et vous conte l'histoire de certaines pièces d'une exposition temporaire en cours, un projet innovant... et gratuit nommé Allô culture !

MRAC Occitanie Abdelkader Benchamma, exposition Fata Bromosa
  • À la maison
  • Contemporain

 Le CRAC et le MRAC Occitanie s’invitent chez vous !

Aujourd’hui plus que jamais le public est à la recherche de culture et d’évasion. Pour répondre à cette demande plus que naturelle, le CRAC et le MRAC Occitanie vous proposent de découvrir les merveilles dont ils regorgent… toujours depuis chez vous.

© Musée d’Orsay, RMN-Grand Palais
  • À la maison
  • Littéraire

Chroniques ardentes : une peinture en regard d'un texte littéraire

MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE CAEN

L'exposition "Les villes ardentes. Art, travail, révolte 1870 - 1914" a été reportée mais cela ne vous empêchera pas de découvrir les trésors qu'aurait dû accueillir le musée des Beaux-Arts de Caen : Emmanuelle Delapierre, directrice du musée, lance un podcast, "Chroniques ardentes", qui vise à lire un texte littéraire en regard d'un tableau dépeignant la société industrielle, qui figurera dans l'exposition.

Exposition Spraying Board Lionel Rault 2
  • À la maison
  • Contemporain

Faire vivre l’art urbain pendant le confinement avec Superposition

FORT SUPERPOSITION

L’association Superposition, basée à Lyon, est engagée depuis 2016 pour la promotion et la mise en avant de l’art urbain et de son infinie richesse. Pour nous faire patienter jusqu’à la réouverture et la mise en place de cinq nouvelles expositions exceptionnelles, l’association propose de nous faire découvrir l’installation Spraying Board virtuellement.