Le Mucem rassemble les objets qui incarnent le confinement à vos yeux

Mucem

  • Centre de conservation et de ressources-collections

 

1

L'épidémie de coronavirus, qui a mis à l'arrêt la moitié de la population mondiale, va laisser des traces. Les musées considèrent cette crise sanitaire comme un domaine d'études incontournable, c'est pourquoi le Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (Mucem), en tant que musée de société, lance une collecte participative, "Vivre au temps du confinement", qui vise à recueillir des objets symbolisant notre quotidien, bouleversé par la pandémie.

Pour participer, c'est très simple : vous avez jusqu'au 31 mai 2020 pour envoyer par mail à confinement@mucem.org une ou plusieurs photographies de cet objet indispensable à vos yeux qui vous permet de vous évader, de vous détendre, ou qui au contraire vous attriste. N'oubliez pas de capturer l'objet en cours d'utilisation ou de création et joignez à votre photo un court témoignage, oral ou écrit, expliquant pourquoi cet outil revêt une telle importance à vos yeux.

Le musée s'attend à recevoir des photos de masques et d'attestations de sortie, qui incarnent la crise du coronavirus mais espère recevoir des articles plus originaux comme " des objets qu'on partage avec les enfants ou qu'on fabrique avec eux", propose Émilie Girard, directrice scientifique et des collections du Mucem. Pourquoi pas des ustensiles de cuisine, la cuisine étant devenue "une sorte de hobby mondialisé". Émilie Girard évoque aussi les objets de rejet comme les lettres de menaces du voisinage incitant le personnel soignant à quitter leur domicile, par crainte d'être contaminé.

L'équipe de conservation du musée vous recontactera à la fin du confinement, si votre proposition est retenue, et organisera le transfert de l'objet au musée. Ces objets rentreront dans les collections du Mucem et pourraient être exposés dans le cadre d'une exposition sur le sida, programmée en 2022, par exemple, qui pourrait "être recontextualisée à l'aune des pandémies globales que nous connaissons tous et à l'aune de cette pandémie ci."

Pour lire notre article post confinement et en savoir plus sur les objets récoltés par le Mucem c'est ici !


Vous aimerez aussi…

Le manuscrit Avant et Après, témoignage des convictions et des idées de l'artiste © The Courtauld
  • Actu

Stupéfiante découverte d'un manuscrit inédit de Paul Gauguin

Plus d’un siècle après, un manuscrit comprenant plusieurs textes et une trentaine de dessins de Paul Gauguin refait surface. Ce cahier de 213 pages inédites vient d’être acquis par la Courtauld Gallery pour un montant d'environ 7,1 millions d'euros. Focus sur ce petit bijou de l’artiste postimpressionniste.

800px-Notre-Dame_en_feu,_20h06
  • Actu

Gallimard reverse 40 000 euros pour la restauration de Notre-Dame

Le drame avait suscité un engouement collectif pour le roman de Victor Hugo, publié en 1831, provoquant un tirage spécial de 30 000 exemplaires par la prestigieuse maison d'édition Gallimard en format poche de sa collection « Folio ».

ossements-meurtre-crâne-espagne-premier-crime

Le premier meurtre de l'Histoire a 430 000 ans

Le premier meurtre ne date pas d’hier ! A la découverte d’un crâne fêlé vieux de 430 000 ans, des paléontologues ont conclu qu’il s’agissait de la première victime d’homicide de l’Histoire, ayant…

colomia attrape-coeur statue volée ranelagh
  • Actu

Une statue du street artiste Colomina volée à Paris

Une nouvelle qui devrait nous choquer mais qui nous fait sourire - avouons-le: c'est la quatrième fois qu'une œuvre de l'artiste est dérobée! L'Attrape-coeur est désormais inscrit aux abonnés absents et rejoint la trop longue liste des sculptures disparues.