Adobe
Adobe

Un Banksy brûlé et transformé en toile numérique

  • Banksy, Morons, 2006

 

1

Incroyable mais vrai. Morons de Banksy (2006) a été détruit par le feu le 4 mars dernier en vue d’une vente de l’oeuvre sous sa forme numérique.

La crémation a été justifiée par l’augmentation de la valeur de la version digitale si l’oeuvre physique n’existe plus. Dans une vidéo diffusée le 4 mars 2021 sur Youtube, un homme brûle Morons, toile réalisée en 2006 par le plus célèbre street-artiste au monde, Banksy. Cet acte choquant pour les amateurs d’art a été orchestré en vue de la vente du pendant numérique de l’oeuvre. Une vente qui s’inscrit dans le nouvel engouement du marché pour le crypto-art : l’art digital. Achetée 95 000 dollars par l’entreprise Injective Protocol, la valeur de la toile en numérique   - proposée aux enchères sur le site Open Sea - a déjà atteint les 229 000 dollars.


Vous aimerez aussi…

JonOne, fresque, 2016
  • Actu
  • Scandale

Un couple saccage une toile de JonOne par erreur

Un couple a dégradé par erreur une toile du peintre et street-artist américain JonOne. Les deux visiteurs ont cru à une toile participative en raison de l'exposition, au pied de la toile, des pinceaux et brosses ayant servi à sa réalisation.

Louis de Funès, Le Gendarme de Saint-Tropez, 1964
  • Actu
  • Incontournable

La voiture du Gendarme de Saint-Tropez a été vendue

La célèbre Oldsmobile du Gendarme de Saint-Tropez a trouvé acquéreur le 29 mars dernier. Mis en vente par un garage du Rhône sur Leboncoin, le cabriolet bleu a attiré de nombreux curieux et fans de Louis de Funès.

Pierre Desproges, 1985
  • Actu
  • Théâtre

Pierre Desproges s'invite à la Comédie-Française

Mordant ! La Comédie-Française présente une adaptation du texte corrosif de Pierre Desproges, Vivons heureux en attendant la mort. Un délicieux moment d'humour noir mis en scène et interprété par les comédiens Alain Lenglet et Christian Gonon.

Poésie
  • Actu
  • Littéraire

Lancez-vous en poésie avec le Grand Prix de la RATP

La RATP organise la 7ème édition de son Grand Prix de poésie jusqu'au 2 mai prochain. Les lauréats retenus par le jury présidé par l'artiste touche-à-tout Vincent Delerm verront leurs poèmes affichés dans les rames du métro parisien.


Adobe