Cité du Vin
Cité du Vin

Exposition : découvrez le Paris de Raoul Dufy au Musée de Montmartre

Musée de Montmartre
Jusqu'au 12 septembre 2021

  • Raoul Dufy, L'atelier de l'impasse Guelma, 1935-1952
  • Raoul Dufy, Panorama de Paris, 1933
  • Raoul Dufy, 30 ans ou la vie en rose, 1901
  • Raoul Dufy, Atelier de Paris avec nu, 1944
  • Raoul Dufy, Au bois de Boulogne, 1901
  • Raoul Dufy, Autoportrait au chapeau mou, vers 1898
  • Raoul Dufy, Bords de Marne, les canotiers, vers 1925
  • Raoul Dufy, La Fée Electricité (partie gauche), 1952-1953
  • Raoul Dufy, La Fée Electricité (partie centrale), 1952-1953
  • Raoul Dufy, La Fée Electricité (partie droite), 1952-1953
  • Raoul Dufy, La réception, 1931-1935
  • Raoul Dufy, Le Moulin de la Galette, 1939
  • Raoul Dufy, Paris la nuit, 1934-1935
  • Raoul Dufy, Robes de la maison Poiret, 1920
  •  Raoul Dufy, Vue de Paris depuis Montmartre, 1902

 

15

De l’éternelle Butte Montmartre au somptueux boulevard de l’Opéra, Raoul Dufy nous entraîne dans le Paris bohème du XXe siècle, véritable cœur artistique qui a traversé l’enthousiasme de la Belle Epoque, l’insouciance des Années folles et le bouleversement des deux guerres mondiales. Peintre et dessinateur, ce jeune artiste normand s’est formé à l’atelier du très classique Léon Bonnat aux côtés de Georges Braque, avec lequel il préfèrera admirer les couleurs chaudes de Matisse et les géométries rythmées de Cézanne. Emporté par l’ivresse créative de la capitale, Dufy commence à peindre des quartiers en pleine ébullition et des lieux plus intimes où nait l’inspiration, entre les concerts de la Colonne, les ballades en canotage sur la Marne et les scènes de vie cadrées par la fenêtre de son appartement. A travers 80 œuvres parisiennes allant de 1898 à 1952, l’exposition rend hommage à cet artiste hors norme qui occupa l’un des ateliers du 12 rue Cortot, où se situe aujourd’hui le musée de Montmartre. Une production éclectique, qui mêle ses peintures, dessins, aquarelles et lithographies à ses décorations de céramiques, de tapisseries et de mobiliers. On y découvre sa collaboration avec le couturier Paul Poiret, avec lequel il montera la Petite Usine, une entreprise d’impression de tissu installée boulevard de Clichy. C’est avec ces nombreux projets que l’artiste développe de manière autonome un style bien à lui, où les couleurs pastel débordent des objets réduits à de simples traits. A travers une simplicité charmante et une palette exaltée, Paris illustre une joie de vivre rarement célébrée qui traduit tout l’émerveillement de Dufy. En perpétuant le grand genre des panoramas et des dioramas du XIXe siècle, l’artiste dépeint une Ville Lumière festive et dansante, à toutes les heures du jour et de la nuit.

Le saviez-vous ?

Pour l’Exposition universelle de 1937, Raoul Dufy est aidé par son frère Jean pour réaliser la Fée Électricité, une œuvre célébrant la lumière électrique qui s’est progressivement diffusée en France. Aujourd’hui exposée au musée d’Art moderne de Paris, cette fresque de 624m2 a longtemps été la plus grande peinture existante au monde, avant d’être dépassée par Le Panorama de la Guerre des paysans de l’artiste allemand Werner Tübke (1976-1987) qui mesure 1722m2.

Focus sur… Panorama de Paris, Dufy, 1933

  • Raoul Dufy, Panorama de Paris, 1933

 

1

Ce paravent est un parfait exemple de l’incroyable créativité du peintre. Sur sa tapisserie scindée en quatre partie, l’artiste présente un panorama exceptionnel de Paris, avec une tour Eiffel rayonnante au premier plan. Tout autour, le paysage est découpé en de multiples quartiers bleus, rouges et roses, comme un patchwork de tissus rythmé de grands monuments. On retrouve l’Arc de triomphe, l’Opéra Garnier, l'Église de la Madeleine, la cathédrale Notre-Dame ou la Basilique du Sacré-Cœur, touchant le ciel bleuté.

Réservation obligatoire

Lien de réservation


Cité du Vin