Cité du Vin
Cité du Vin

Entrez en Zone Franche à l'Institut des Cultures d'Islam

Institut des Cultures d'Islam
Jusqu'au 1er août 2021

  • Hicham Gardaf, Sans titre, 2014.
  • Jean David Nkot, Po.Box
  • Mariam Abouzid Souali
  • Saidou Dicko - La princesse du dimanche
  • Saidou Dicko - Le chevreau
  • Malala Andrialavidrazana, Figures 1937, Lignes télégraphiques et sous-marines
  • Bab Sebta
  • Hicham Gardaf, Friction, 2018

 

8

Si la zone franche est un territoire enclavé, elle désigne en même temps un lieu de transit et de passage. La nouvelle exposition de l’Institut des Cultures d’Islam, née de la réflexion commune de trois structures artistiques entre le Cameroun, le Maroc et la France, convoque ainsi une sorte d’imaginaire transfrontalier, où des artistes de tous bords interrogent les logiques de circulation, les échanges de marchandises et comment les individus sont eux-mêmes amenés à transformer leurs pratiques, à mouvoir leurs corps pour s’adapter aux reliefs économiques du paysage urbain. Un premier axe explorera notamment la thématique de la frontière, à travers par exemple le jeu vidéo satirique de Salim Bayri (« Road to Schengen ») qui retranscrit le parcours kafkaïen des migrants vers l’Europe, ou bien l’œuvre de l’artiste marocaine Fatiha Zemmouri : ses cartographies de métal froissé, jetées à même le sol tels de vulgaires brouillons, ouvrent un espace des possibles en même temps qu’elles rappellent inexorablement que les puissances européennes (notamment lors de la conférence de Berlin de 1884-1885) ont tracé arbitrairement les frontières de l’Afrique pour servir leurs intérêts. Les artistes invités par l’ICI interrogent, à travers la variété de leurs supports, les pratiques qui se glissent dans les failles de la mondialisation – marché de la contrefaçon, urbanisation croissante, exploitation massive des ressources – puis déploient tour à tour un espace poétique propre au retour réflexif, à la quête d’identité, comme avec la constellation généalogique conçue par Smaïl Kanouté.

Conscient de son propre ancrage géographique, l’Institut met d’ailleurs ses propres espaces à contribution. En entrant, vous pourrez échanger vos euros contre une monnaie panafricaine circulant à l’intérieur du lieu, imaginée par l’artiste Mansour Ciss qui nous invite ainsi à sonder l’héritage du colonialisme ; le hammam a également été aménagé en espace d’exposition, revenant sur la conception chorale de Zone Franche et donnant la parole aux artistes, écrivains et acteurs locaux dont les échanges ont contribué à la création d’un tissu numérique, nouant les territoires par-delà les frontières. Enfin, celle-ci se prolonge hors les murs, à la rencontre des langues et des musicalités qui font la singularité du quartier de la Goutte d’Or, à travers un parcours visuel et sonore imaginé par le groupe Kapsiki. Une exposition à ne surtout pas manquer.

Réservation obligatoire

Lien de réservation

 



Cité du Vin