Adobe
Adobe

Georges Bruyer, un artiste du front exposé au Musée de la Grande Guerre de Meaux

Musée de la Grande Guerre de Meaux
Jusqu'au 22 août 2021

  • La Sape, dessin à l'encre noire, Georges Bruyer, 1915
  •  Un poilu debout dans la tranchée, Georges Bruyer, 1917
  • Dans la tranchée, le Guet, Georges Bruyer, 1915
  • Attaque d'artillerie allemande, Georges Bruyer, 1915
  • Sans titre, Georges Bruyer, 1917

 

5

Le musée de la Grande Guerre de Meaux vous donne rendez-vous pour une exposition d'exception consacrée à Georges Bruyer, un artiste sur le front.

Tandis que l’on chemine dans le plus grand musée d’Europe consacré à la Grande Guerre, médusé devant l’exceptionnelle collection d’objets rassemblés au fil des années et déployant sur plus de 3000 m² les uniformes de soldats, fusils, avions et autres chars de combat grandeur nature qui matérialisent la mémoire du conflit, une salle d’exposition nous attire par sa lumière, nous invitant à explorer l’intimité d’un artiste-soldat oublié. À sa sortie des Beaux-Arts de Paris, Georges Bruyer est reconnu pour ses remarquables illustrations de revues humoristiques. Mais très vite, la guerre éclate et l’artiste est appelé au front en tant que peintre aux armées, ne quittant jamais ses pinceaux pour se faire le témoin du combat. Ses aquarelles, dessins et croquis sont saisissants, empreints d’une dimension poétique et empathique qui contraste radicalement avec l’âpreté des affrontements. Cette formidable exposition, qui réunit plus de 130 de ses œuvres retrace le parcours du peintre tout au long du conflit, témoignant de l’évolution de son style à mesure que le champ de bataille s’éloigne et que ses souvenirs se creusent. Les premières œuvres s’attardent sur les détails des visages, les corps accroupis dans l’attente et les silhouettes fatiguées de ses compagnons. Blessé au combat, il se concentrera durant sa convalescence sur la réalisation de gravures aux tonalités sombres, dont les aplats de bleu et les effets décoratifs traduisent une intention graphique plus marquée. Une exposition poignante qui propose également de participer à des visites guidées et à des ateliers qui mettent l’œuvre de Bruyer en regard des collections permanentes du musée, venant ainsi étoffer le tableau mémoriel de la Grande Guerre.

A la loupe dans l'expo

  • La lettre, Georges Bruyer, 1917

 

1

Voici l’une des 24 estampes sur la guerre que Bruyer publia. Le peintre renoue ici avec sa prédilection pour la gravure sur bois. On y aperçoit un soldat, tapi dans le fond d’un abri, éclairé à la bougie et écrivant une lettre du bout de ses mains froides. Le chandelier improvisé par le soldat, une petite bougie fixée sur le manche de son sabre, semble être l’unique source de lumière du tableau, qui projette l’ombre de l’homme sur la paroi de la grotte. Les contours noirs très accusés isolent le soldat dans le cadre, livrant une forte impression de poésie et de mélancolie

Le saviez-vous?

Les missions de peintres aux armées ont été lancées dès le début de la Première Guerre mondiale, avant d’être officiellement instituées en 1916. Entre le sens du devoir, le re-nouveau artistique et la force du témoignage, de nombreux peintres se sont portés volontaires, à l’instar de Jules Adler, Félix Vallotton, Édouard Vuillard ou Pierre Bonnard.


Vous aimerez aussi…

Exposition Moreau et les fables musée national gustave moreau - Copie
  • En famille

Le peintre et le poète : Moreau et La Fontaine dans l'exposition du Musée Gustave Moreau

Musée Gustave Moreau
Prochainement

Les Fables de La Fontaine donnent la réplique à la peinture dans une magnifique exposition au musée Gustave Moreau.

D_01 003
  • Gratuit

L'exposition Tierradentro au Drawing Lab Paris

Drawing Lab
Jusqu'au 17 juin 2021

Comment raconter la culture et la faire survivre ? C’est la question que pose la nouvelle exposition Tierradentro au DrawingLab.

Exposition Zone Franche - Institut des cultures de l'islam (2)
  • Gratuit

Zone Franche à l'Institut des Cultures d'Islam

Institut des Cultures d'Islam
Prochainement

L'exposition invite à nous interroger sur les pratiques qui se glissent dans les failles de la mondialisation : marché de la contrefaçon, urbanisation croissante, exploitation massive des ressources,...

Art romain,

fin 4e / début 5e siècle


Villa (ferme) romaine, avec des scène de la vie de campagne.

Mosaïque dite de "Dominus Julius"
Détail sans la bordure en mosaïque

5,9 × 5 m. 
Lieu de découverte : Carthage (Tunisie).
Tunis, Musée national du Bardo.
  • Gratuit

L'exposition retraçant toute l'Histoire de l'architecture au Pavillon de l'Arsenal

Pavillon de l'Arsenal
Prochainement

À quoi ressembleront les villes de demain et comment répondront-elles à l’urgence climatique des prochaines décennies, pour ne pas dire des prochains siècles ? Une exposition retraçant tout l'histoire de l'architecture pour mieux comprendre les enjeux de demain.


Adobe