Cité du Vin
Cité du Vin

Macparis 2021 : le salon incontournable de la jeune création contemporaine

Bastille Design Center
Du 25 au 30 mai 2021

Direction le Bastille Design Center et ses trois niveaux d’exposition pour découvrir la très attendue nouvelle édition du MacParis, le plus prestigieux des salons dédiés à la création contemporaine. Le principe ? Mettre en lumière une vingtaine d’artistes, sélectionnés parmi des milliers de candidatures, pour leur démarche artistique originale et ancrée dans notre époque. Plus qu’une exposition classique, nous sommes ici dans un espace de création vivant, où les œuvres sont présentées par les artistes eux-mêmes, venus pour échanger avec le public. Autre particularité du salon, sa gratuité totale, chose suffisamment exceptionnelle et rare aujourd’hui pour être précisée. Et comme chaque année, les révélations sont au rendez-vous à commencer par les dentelles électrisantes de Sibylle Besançon, suspendues tels des attrapes-rêves haute-couture sous l’immense verrière de cet emblématique bâtiment industriel du XIXe siècle, des sculptures de ronces d’une infinie douceur, empruntant aux techniques traditionnelles de la dentelle, du tissage et de la vannerie, jouant sur des structures aériennes ou sur des masses compactes pour attirer le spectateur dans leur piège ensorcelant.

Nous avons eu la chance de visiter le salon en avant-première, en voici un petit aperçu spécialement pour vous :

  • Mac Paris 2021
  • Mac Paris 2021
  • Mac Paris 2021
  • Mac Paris 2021
  • Mac Paris 2021
  • Mac Paris 2021
  • Mac Paris 2021
  • Mac Paris 2021
  • Mac Paris 2021
  • Mac Paris 2021
  • Mac Paris 2021
  • Mac Paris 2021
  • Mac Paris 2021
  • Mac Paris 2021
  • Mac Paris 2021
  • Mac Paris 2021
  • Mac Paris 2021
  • Mac Paris 2021
  • Mac Paris 2021
  • Mac Paris 2021
  • Mac Paris 2021

 

21

Autre surprise de cette édition, les images d’Olivier Caroff, comme de sublimes photographies argentique… qui n’en sont pas. Approchez-vous et vous découvrirez des peintures stupéfiantes de précision et de réalisme, à une époque où l’instantané prime, l’artiste rebrousse les aiguilles du temps et ça fait du bien.

Coup de cœur aussi pour Yves Caillaud et ses mosaïques de petites boites truffées de trésors, comme autant de reliques de notre quotidien, papier tâché, boite de médicaments, morceau d’image… Des constructions remarquablement charpentées dans lesquels nos regards se perdent avec un immense délice, guidé par la curiosité de trouvailles inattendues.

Nous traversons un espace aux airs de défilé de mode, habité par les sculptures de tissus étonnantes de Lydie Chamaret. Des matières drapées, plissées ou torsadées, qui peuvent évoquer aussi bien une robe haute-couture qu’un cocon de papillon prêt à éclore…

Etranges créatures aussi que celles de Fred Naud, qui réveille à sa manière nos consciences avec ses sculptures de Carbonne, allégories des millions de tonnes émises par les activités humaines jusqu’à inventer des créatures qui pourraient incarner une nouvelle espèce prête à succéder à l’humanité.

Leila Demoisy emprunte aussi à cet art du détournement, nous invitant avec ses arbres griffus et déracinés à renouer avec notre nature première, celle d’êtres vivants, sans distinction entre la peau, la corne ou le bois…

Session sourire avec les collages audacieux et bourrés de clins d’œil et références signés Didier Gianella, les peintures pop et graphiques aux allures d’icônes nouvelles de Thibault Laget-Ro, les tranchismes de Kilat qui s’amuse à détourner notre regard au-delà de la face de la toile, les céramiques pop et tonifiantes qui renvoient à l’enfance de Danielle Lescot qui répondent ici aux céramiques en grès émaillé de Dominique Stutz, réinterprétations organiques étonnantes démesurément agrandies de toutes les formes de vie qui nous entourent. Prenez un instant pour observer ces étranges photographies vintage, réalisées sur cire par Alexane Morin pour évoquer le caractère éphémère de nos mémoires, ravivées à leur tour par les toiles géométriques et colorées d’Alexandra Chauchereau empreintes de messages cachés.

Nous sommes impressionnés par les cartographies imaginaires de Jeanne Rimbert, des constructions fascinantes à mi-chemin entre villes du futur et jouets désuets faits de débris urbains, nous renvoyant à l’équilibre instable de nos vies. Sur les casiers du grand escalier, l’artiste a choisi de reprendre les détails des colonnes de fontes et des plaques au sol, pour ciseler dans des plaques en terre émaillées une ruche contemporaine saisissante.

Difficile de décrire tous ces artistes, tant l’expérience de la rencontre de leurs œuvres est forte, mais nous retiendrons aussi les noms de Claire Barbier, Alain Bouaziz, Pierre Corthay, Antoine Denain, Manon Gignoux, Dominique Liquois, Thibault Messac ou encore Patrick Mourral, nouvelles étoiles de l’art contemporain qui seront amenées à briller longtemps sur la scène artistique. Un voyage passionnant au cœur d’une jeune création contemporaine foisonnante, qui ne cesse de se réinventer et de nous surprendre, pour réenchanter notre monde.

  • Alexandra Chauchereau
  • Alain Bouaziz
  • Yves Caillaud
  • Olivier Caroff
  • salon Mac Paris, CORTHAY, Pierre
  • Lélia Demoisy
  • Claire Barbier

 

7

Le Bastille Design Center ouvre les portes de ses trois niveaux d’exposition pour le plus prestigieux des salons dédiés à la création contemporaine. 22 artistes, sélectionnés parmi plus de 2000 candidats, y présentent en exclusivité leur travail. Choisis pour la qualité et l’originalité de leur démarche artistique, ils investiront cet emblématique bâtiment industriel du XIXe siècle pour nous présenter leurs œuvres originales qui renoncent tant aux sentiers battus qu’à l’éternelle redite de la création du XXIe siècle.

L’ambition de ce salon est honorable : promouvoir l’art contemporain et donner une chance aux jeunes talents. Chacun des artistes bénéficie à ce titre d’un espace personnel, où il sera présent pour nous rencontrer pendant toute la durée de l’événement. Collectionneurs, commissaires d’exposition, galeristes, journalistes et critiques font de Macparis un véritable tremplin pour ces jeunes plasticiens ainsi qu’une plateforme incontournable et conviviale d’échanges authentiques. Venez découvrir les toiles géométriques et colorées d’Alexandra Chauchereau, les collages pop et graphiques de Thibault Laget-Ro ou les pérégrinations photographiques à l’autre bout du monde de Patrick Mourral. Une sélection exigeante qui promet un bel avenir à l’art contemporain.

  • Sibylle Besançon

 

1

FOCUS SUR SIBYLLE BESANÇON

Sibylle Besançon nous présente ses grandioses sculptures de ronces dans lesquelles s’entremêlent des fils de coton. Formant un ensemble à la frontière du rêve, entre le nuage et le mobile, l’artiste nous invite à contempler son univers poétique et onirique. Empruntant aux techniques traditionnelles de la dentelle, du tissage et de la vannerie, cette installation semble tomber du ciel pour nous émerveiller.

BASTILLE DESIGN CENTER
Du 25 au 30 mai 2021

74 boulevard Richard-Lenoir, 75011 - M°Richard-Lenoir (5)
Le mar. de 14h à 21h, du mer. au sam. de 11h à 20h , le dim. de 11h à 19h
Entrée gratuite sur invitation sur le site officiel du salon



Cité du Vin