Cité du Vin
Cité du Vin

Le Grand Carnaval de Maastricht par Henri Landier : l'exposition colorée de L'Atelier d'Art Lepic

Atelier d'Art Lepic
Jusqu'au 27 juin 2021

Il nous fallait une exposition flamboyante en cette rentrée culturelle ! Et le trophée revient assurément au peintre montmartrois Henri Landier. C’est dans son magnifique atelier perché sur les hauteurs de la butte, sous une verrière somptueuse et entouré d’un jardin intérieur luxuriant, qu’il nous accueille. Une ambiance chaleureuse à l’image de cette exposition éminemment joyeuse, consacrée à ses plus belles peintures du célèbre carnaval de Maastricht. C’est en 2016, répondant à l’invitation du consul, qu’Henri Landier découvre l’ambiance si particulière de cette fête traditionnelle et populaire. Et c’est l’évidence. On le retrouve au cœur de la parade, arborant la médaille d’honneur du carnaval, entouré d’un drapeau aux couleurs de la paix, s’imprégnant du parfum d’allégresse qui émane de la fête.  Pendant trois jours, la foule costumée vient du monde entier pour danser et fanfaronner sans discontinuer, sous le commandement bienveillant du Prince du carnaval. L’exposition nous présente justement l’élu de 2016, le prince Bastian, posant fièrement devant l’artiste aux côtés d’une clown resplendissante, une inconnue facétieuse prenant la pause dans son costume à pois aux couleurs du carnaval, réalisée par l’artiste en 2020. Cette année-là, une centaine de collectionneurs de l’artiste se rend sur place pour vivre ce moment extraordinaire à ses côtés. Henri Landier, cahier de croquis en poche, s’imprègne de l’ambiance, esquissant un portrait, immortalisant une image de groupe, dépeignant sans relâche les personnages atypiques et colorés passant sur son chemin. L’exposition nous offre la chance inouïe de rentrer dans l’intimité de l’atelier du peintre, à la rencontre de ses crayonnés, de ses esquisses préparatoires, mises en regard des chefs-d’œuvre. Puis il revient dans son atelier, pour mettre tout ce joli monde en peinture durant des mois de travail. La magie est là, Laurel et Chloé venues de Los Angelès pour l’occasion se retrouvent resplendissantes sur la toile, Elsa rayonne aux côtés de son Pierrot, Daniel et Carole deviennent le sultan et la dame aux perles, le fou et ses dames se dénomment Yvelyne et Paul, arborant magnifiquement des paillettes qui font étinceler leur loup émeraude ; Tous prennent part à la fête, comme ici avec la famille du consul semblant nous inviter à les rejoindre dans cette grande euphorie. Le temps s’arrête, les années se mêlent, le Clown blanc reviendra plus tard, la jeune fille au chat s’échappe furtivement, les anonymes côtoient les fidèles amis, la famille de l’artiste rayonne aux côtés des petits enfants en tenue de fanfare. Une scène touchante et tendre comme toutes celles que l’on admire ici. Comme à son habitude, l’artiste vise juste et nous touche en plein cœur, réussissant à réveiller en chacun ce piment de vie qui l’anime. Le petit Chaperon rouge côtoie joyeusement des bandes de pirates, les chapeliers fous de Tim Burton s’apprêtent à nous jouer un tour, la jeune fille à la perle se mêle aux hippies pendant qu’un ours polaire commande une bière… Quelle atmosphère ! Ce qui nous frappe ici c’est la palette incroyable du peintre qui joue sur les complémentarités des tonalités primaires poussées dans leurs extrêmes, rouge électrique, bleu royal, orangé solaire, mêlées à des nuances subtiles et pastel, de gris, roses, jaunes ou bleu ciel. Des couleurs vives et pétillantes qui donnent une furieuse envie de rejoindre la fête et s’estompent à mesure que le carnaval s’éloigne, laissant le peintre, seul, face à nous. L’artiste nous fait ici un immense cadeau, se livrant à nous, dans la solitude du confinement qui a vu naître ces chefs-d’œuvre. Une fois encore, Henri Landier nous démontre par un tour de force magistral ce que signifie être artiste peintre aujourd’hui, osant une peinture résolument actuelle, ancrée dans son temps, dans la vie, empreinte d’amitié et de joie de vivre.

  • Henri Landier, Elsa et son Pierrot, 2016
  • Henri Landier, Jour de fête, 2016
  • Henri Landier, La fanfare de Maastricht, 2019
  • Henri Landier, La jeune fille à la fourrure, 2019
  • Henri Landier, Le cortège sur la Vriethof, 2019
  • Henri Landier, Le Ménestrel, 2019
  • Henri Landier, Les quatre Oostwegel, 2020
  • Henri Landier, La clown de Maastricht, 2020

 

8

Depuis qu’il a découvert l’ambiance si particulière du carnaval de Maastricht en 2016, le peintre Henri Landier se mêle chaque année à la foule costumée et y dépeint sans relâche les personnages atypiques et colorés passant sur son chemin. Aujourd’hui, le peintre parisien vous invite à une fête pas comme les autres dans son fief de l’Atelier d’Art Lepic, perché sur les hauteurs de la butte Montmartre, pour découvrir une exposition rétrospective consacrée au carnaval de Maastricht dont l’unique parfum d’allégresse émane de chacune des toiles de Landier.

Chaque année, des carnavaliers venus du monde entier se déguisent aux couleurs de la ville pour trois jours de festivité jusqu'au mardi gras qui précède, dans la tradition catholique, le début du carême. Et on peut dire que l’ambiance y est carnavalesque : le petit chaperon rouge y côtoie joyeusement des bandes de pirates, le chapelier fou danse avec les trois mousquetaires et la jeune fille à la perle de Vermeer danse avec des hippies pendant qu’un ours polaire commande une bière. Quelle atmosphère ! Henri Landier, qui a peint plus de 4 000 peintures tout au long de sa carrière, a ainsi croqué tout un tas de personnages avant de les transposer sur la toile, dans une palette de couleurs vives et pétillantes qui donnent envie de festoyer. On y retrouve aussi bien un Rembrandt porte-drapeau qu’un personnage punk, un sultan et sa dame, un dandy ou encore les chapeliers de Maastricht qui rappellent l’univers d’Alice au pays des merveilles. Landier y peint ses différents couples d’amis, tous déguisés pour l’occasion. Du dessin au fusain à la peinture sur la toile, c’est plus d’une centaine d’œuvres qui se déploient sur les deux étages et sous la verrière de l’Atelier d’Art Lepic, offrant à voir des toiles colorées, vivantes, qui dégagent une légère insouciance et une joie de vivre qui nous manque terriblement. Son Retour du carnaval, qui se déploie sur près de deux mètres, amorce la fin des festivités : il ne reste plus que le peintre et son portrait, comme le dernier témoin du temps qui passe.

Le saviez-vous ? 

Le carnaval de Maastricht (Pays-Bas) n’a rien à envier à ceux de Rio, de Venise ou de la Nouvelle-Orléans ! Il s’agit d’un des plus importants festivals du pays et a pour point d’orgue, en rappel de la tradition catholique, les quelques jours d'exaltation qui précèdent les 40 jours de jeûne du Carême. Le carnaval a été fondé en 1839 par une association de bourgeois et de commerçants locaux - le club Momus - qui voulaient redonner vie à une tradition populaire du Moyen Âge. Chaque année, une foule internationale se presse ainsi dans les rues de la ville pour danser et fanfaronner pendant trois jours, sans discontinuer, sous le commandement du Prince du carnaval, élu chaque année à cette occasion.

Si vous souhaitez découvrir davantage l'univers d'Henri Landier, rendez-vous au Musée de la Grande Guerre de Meaux.

Nous avons eu le plaisir de visiter en avant-première cette exposition haute en couleur, en voici un aperçu :

  • Vue de l'exposition Le Carnaval de Maastricht de Landier
  • Vue de l'exposition Le Carnaval de Maastricht de Landier
  • Vue de l'exposition Le Carnaval de Maastricht de Landier
  • Vue de l'exposition Le Carnaval de Maastricht de Landier
  • Vue de l'exposition Le Carnaval de Maastricht de Landier
  • Vue de l'exposition Le Carnaval de Maastricht de Landier
  • Vue de l'exposition Le Carnaval de Maastricht de Landier
  • Vue de l'exposition Le Carnaval de Maastricht de Landier
  • Vue de l'exposition Le Carnaval de Maastricht de Landier
  • Vue de l'exposition Le Carnaval de Maastricht de Landier
  • Vue de l'exposition Le Carnaval de Maastricht de Landier
  • Vue de l'exposition Le Carnaval de Maastricht de Landier
  • Vue de l'exposition Le Carnaval de Maastricht de Landier
  • Vue de l'exposition Le Carnaval de Maastricht de Landier
  • Vue de l'exposition Le Carnaval de Maastricht de Landier
  • Vue de l'exposition Le Carnaval de Maastricht de Landier
  • Vue de l'exposition Le Carnaval de Maastricht de Landier
  • Vue de l'exposition Le Carnaval de Maastricht de Landier

 

18



Cité du Vin