Musée Courbet
Musée Courbet

Les Dessins pour Versailles exposés dans le château

Château de Versailles
Jusqu'au 3 octobre 2021

  • Etude de tete pour l'Amour de la Vertu dans l'Apothéose d'Hercule
  • Richard Mique et Claude Louis Châtelet, Album des plans et vues de Trianon aux armes de Marie-Antoinette
  • Claude Louis Châtelet, Coupe de la grotte
  • Gabriel-Jacques de Saint-Aubin,Louis-Auguste de France Dauphin, 1770
  • Jean-Baptiste baron Regnault, Dibutade ou l'invention de la peinture,1786
  • Jean-Francois Heurtier, Projet pour la grotte du bosquet des Bains d'Apollon.
  • Louis II de Boullogne, Les muses Uranie et Melpomene, vers 1679.
  • Louis II de Boullogne, Les muses Thalie et Erato, vers 1679
  • Marie-Joseph Peyre, Versailles entouré d'une colonnade à la façon de Saint-Pierre de Rome
  • Lucien Levy d'Hurmer, Feux de Bengale.
  • Projet de décors des appartements de l'Empereur et de l'Imperatrice au Château de Versailles
  • Jacques Gondoin, Projet de décors des appartements de l'Empereur et de l'Imperatrice au Château de Versailles
  • Projet de décors des appartements de l'Empereur et de l'Imperatrice au Château de Versailles
  • Sebastien Le Clerc Le Vieux, Vue de la galerie des glaces

 

14

Le château de Versailles présente une exposition consacrée à l'ensemble des acquisitions de dessins réalisées de 2000 à 2020 pour son cabinet des Arts graphiques.
Une invitation à regarder Versailles d’un autre œil : tel est le crédo de cette ambitieuse exposition qui entend mettre en valeur la collection méconnue et pourtant foisonnante du cabinet d’arts graphiques de Versailles. Riche de plus de 30 000 œuvres, courant du XVIe au XXe siècle, la collection de dessins du château de Versailles constitue un véritable fonds documentaire et iconographique qui nous livre de précieux renseignements sur la vie à la Cour et l’histoire flamboyante de cette demeure royale au rayonnement sans pareil. Ces vingt dernières années, le cabinet s’est enrichi de nombreuses œuvres témoignant non seulement des différentes mutations de Versailles au fil des siècles mais également des grandes personnalités artistiques qui encapsulèrent les visages de la Cour et les scènes de la vie quotidienne au château. L’exposition offre ainsi à voir une centaine de feuilles inédites mettant en œuvre une panoplie de techniques (crayon, pastel, gouache, aquarelle, etc.), dont la majorité sort pour la première fois des réserves du cabinet en raison de leur extrême fragilité. Subjugué, on y découvre le portrait d’un jeune Louis XIV en Alexandre, préfigurant le mythe du futur Roi Soleil, un portrait de Charles Perrault – le célèbre conteur et homme de lettres – brossé par Charles Le Brun, ou encore la saisissante étude de tête de François Lemoyne pour L’Amour de la Vertu, personnage central de l’impressionnante scène qui orne le plafond du salon d’Hercule. Les représentations du château et autres dessins préparatoires – à l’image de la toute première vue de la galerie des Glaces avant son achèvement, des aquarelles imaginant un réaménagement du château pour Napoléon Ier ou encore de l’album des plans et vues du Trianon aux armes de Marie-Antoinette (classé Trésor national) – attestent alors de tout ce qu’a été et ce qu’aurait pu être Versailles à travers les époques. Une nouvelle preuve, s’il en fallait une, que Versailles n’a jamais cessé d’être, pour les artistes de tous temps, une inépuisable source de fascination et d’inspiration.

Réservation obligatoire


Musée Courbet