Artiste insolite : le Picasso des galets

  • ©pebblepicassos
  • ©pebblepicassos
  • ©pebblepicassos
  • ©pebblepicassos
  • ©pebblepicassos
  • ©pebblepicassos
  • ©pebblepicassos
  • ©pebblepicassos

 

8

Justin Bateman a expérimenté le Pebble Art dans la ville de Chiang Mai en Thaïlande, sur ses plages de galets marrons. Surnommé Pebblepicassos sur les réseaux sociaux, traduit par le “Picasso des galets”, l’artiste joue avec matière rocailleuse des bords de mer pour reconstituer des chefs-d'œuvre intemporels tels La Joconde, La Jeune Fille à la perle, La naissance de Vénus et bien d'autres... Inspiré par le travail des moines tibétains, qui créent d'immenses mandalas en sable pour les détruire aussitôt, le britannique souligne le caractère éphémère de ses productions, soumises aux aléas de leur environnement. Un moyen pour lui de « revenir à une simplicité plus proche de celle de nos ancêtres troglodytes ».

Son processus créatif est particulièrement laborieux : il doit récolter des centaines de galets en fonction de leur couleur et de leur forme, en vue d'élaborer le tableau parfait. Après les avoir triés, il doit ensuite les positionner au mieux afin de représenter les jeux d’ombre et de lumière, les reliefs et les traits des personnages représentés, chaque pierre agissant comme un trait de pinceau. Chaque caillou est à sa place, un peu comme les pixels constituant une image numérique. Des productions saisissantes, où la nature semble nous parler, et qui nécessitent parfois plusieurs jours de travail. Et même si elles finissent toujours par disparaître, l’artiste immortalise toutes ses réalisations en photos et les poste sur son compte Instagram. Ce pour quoi on ne lui jette pas la pierre !

Vous pouvez en voir davantage sur son compte Instagram et son site internet.